IMAGISTES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La doctrine

Des talents et des tempéraments si divers ont laissé leur marque sur l'imagisme qu'il serait vain de vouloir en réduire les théories à une formule cohérente. Il s'agit surtout de secouer le joug du passé, de se débarrasser des attitudes et clichés victoriens, de forger un langage poétique nouveau capable d'exprimer des émotions personnelles en face d'un monde incertain et divisé. Le mouvement symboliste avait, en France, donné l'exemple d'une révolution poétique fondée sur la force et l'originalité de l'image, et le pouvoir de transcendance du symbole. Les imagistes voulurent à leur tour rendre à l'image tout son pouvoir poétique, mais ils n'étaient guère d'accord sur le sens de ce pouvoir, et les moyens de le mettre en œuvre.

Classique par tempérament, Hulme voulait que le « vers ressemble à la sculpture plutôt qu'à la musique » (Further Speculations, 1955). On croirait entendre Théophile Gautier. Il affirme que la poésie doit faire progresser la langue en créant de nouvelles analogies. (C'est la position d'Eliot.) Pour F. M. Ford, le poète doit écrire dans la langue de son temps, c'est-à-dire éviter les clichés et les affectations de la langue écrite (c'est aussi le credo d'Eliot). Pour Amy Lowell, dans sa préface au recueil de 1916, c'est le rythme et la cadence qui comptent : elle veut une poésie plus proche de la musique, et prône le vers libre comme l'instrument le plus propre à assurer l'invention rythmique.

Mais le corps essentiel de la doctrine est donné dans une série de notes et d'essais de Pound, réimprimés dans ses Literary Essays sous le titre général A Retrospect. L'ensemble contient les déclarations de l'été 1912, faites en commun avec Aldington et H. D., et les célèbres Don'ts de mars 1913. Trois principes doivent guider le poète : traiter directement « la chose », qu'elle soit subjective ou objective ; bannir absolument tout mot inutile à la présentation ; quant au rythme, composer une séquence comme une phrase musicale, et non au battement du métronome.

En ce qui concerne « l'image », voici sa définition : « Une image est ce qui présente [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Ezra Pound

Ezra Pound
Crédits : Hulton Getty

photographie

T. S. Eliot

T. S. Eliot
Crédits : Hulton Getty

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

  • : doyen honoraire de la faculté des lettres et sciences humaines d'Aix-en-Provence

Classification

Autres références

«  IMAGISTES  » est également traité dans :

ALDINGTON RICHARD (1892-1962)

  • Écrit par 
  • Louis BONNEROT
  •  • 348 mots

Né dans le Hampshire, Aldington fit ses études à Dover College et à l'université de Londres où il n'obtint aucun grade. Talent précoce en poésie, il fait partie du groupe des imagistes (fondé par Ezra Pound) ; en 1913, il est rédacteur-adjoint du périodique qui diffuse leur doctrine, The Egoist  ; il épouse l'un des imagistes les plus éminents, la poétesse américaine Hilda Doolittle, qui le supplé […] Lire la suite

CANADA - Arts et culture

  • Écrit par 
  • Andrée DESAUTELS, 
  • Roger DUHAMEL, 
  • Marta DVORAK, 
  • Juliette GARRIGUES, 
  • Constance NAUBERT-RISER, 
  • Philip STRATFORD
  • , Universalis
  •  • 25 025 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Une tradition imagiste »  : […] Depuis les années 1920, Montréal était devenu un centre d'activité poétique, grâce à l'influence d'imagistes tels qu'Ezra Pound mais aussi grâce à l'esprit novateur de la revue littéraire The McGill Fortnightly Review (fondée en 1925), de jeunes poètes comme Raymond Knister, W. W. E Ross, F. R. Scott, A. M. Klein, Earle Birney, ou Dorothy Livesay, plus tard suivis par Miriam Waddington, Margaret […] Lire la suite

DOOLITTLE HILDA, dite H. D. (1886-1961)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 680 mots

Poète et femme de lettres américaine née le 10 septembre 1886 à Bethlehem (Pennsylvanie), morte le 27 septembre 1961 à Zurich (Suisse). Hilda Doolittle, fille d'un astronome et d'une pianiste, est élevée dans la stricte tradition morave de sa famille maternelle. Elle tient de son père son héritage intellectuel et de sa mère sa vocation artistique et mystique. (Apparentés aux piétistes allemands, […] Lire la suite

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - La littérature

  • Écrit par 
  • Marc CHÉNETIER, 
  • Rachel ERTEL, 
  • Yves-Charles GRANDJEAT, 
  • Jean-Pierre MARTIN, 
  • Pierre-Yves PÉTILLON, 
  • Bernard POLI, 
  • Claudine RAYNAUD, 
  • Jacques ROUBAUD
  •  • 40 198 mots
  •  • 24 médias

Dans le chapitre « L'imagisme »  : […] Curieusement, c'est à Londres d'abord et par le truchement d'expatriés que la poésie américaine commence de s'affranchir. L'immense énergie d'Ezra Pound propage en effet parmi ses correspondants demeurés au pays la fièvre «  imagiste ». Même si la théorie originelle de T. E. Hulme et de son « école des images » subit des altérations lorsque Amy Lowell reprend aux États-Unis le flambeau de l'« imag […] Lire la suite

LOWELL AMY (1874-1925)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 364 mots

Femme de lettres plutôt que poète, l'Américaine Amy Lowell doit surtout sa renommée à la querelle retentissante qui l'opposa à Ezra Pound en 1914. Riche héritière et femme d'affaires avisée, elle pouvait également revendiquer le privilège d'appartenir à une famille prospère à plus d'un titre puisque le poète James Russell Lowell (1819-1891) avait, en quelque sorte, tracé la voie royale où Amy Lowe […] Lire la suite

POUND EZRA (1885-1972)

  • Écrit par 
  • Laurette VÊZA
  •  • 2 209 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le théoricien de la poésie »  : […] Conscient de tout l'héritage culturel gréco-latin, passionné de poésie provençale, fervent admirateur des préraphaélites, de Browning, de Swinburne, Pound se trouve soudain en 1909 confronté à T. E. Hulme ; c'est à ce dernier qu'il doit de s'être libéré de ses premières idoles pour se consacrer à l'analyse de la poésie contemporaine. L'imagisme naît ainsi du hasard et des échanges de jeunes human […] Lire la suite

Pour citer l’article

Henri FLUCHÈRE, « IMAGISTES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/imagistes/