SAKHALINE ÎLE DE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

D'une superficie totale de 76 400 kilomètres carrés, l'île de Sakhaline s'étend sur une longueur de 948 kilomètres, tandis que sa largeur moyenne est de 100 kilomètres (6 km au nord, 160 km au centre). Elle est baignée par la mer d'Okhotsk et par la mer du Japon. Sa côte nord-occidentale est séparée du continent par le détroit dit la Manche de Tartarie.

Si l'immense majorité de sa population est russe, l'île était habitée, avant l'arrivée des premiers colons, par des peuples de langues paléo-asiatiques : Nivkhe, Evenke et Orotche.

Le relief est très différencié et complexe : les régions méridionales et centrales sont montagneuses ; les chaînes plus hautes se trouvent dans le massif oriental de Sakhaline (Vostotchno-Sakhalinskie gory), dont le sommet est le mont Lopatine (1 609 m).

Le climat est rigoureux. Dans la partie sud, l'hiver dure cinq mois, et sept mois dans la partie nord. Durant cette saison, la température moyenne varie de — 17,5 0C à — 21,5 0C dans le nord et de — 6,2 0C à — 11,3 0C dans le sud. Pourtant, des températures pouvant atteindre — 48 0C dans la vallée de la Tym et — 31 0C dans le sud sont fréquentes. En été, le climat subit l'influence de l'océan. La saison d'été dure de deux à trois mois. Durant le mois d'août (le mois le plus chaud), la température moyenne varie de 10,9 0C à 15,6 0C dans le nord et de 17,4 0C à 19,6 0C dans le sud. Des pointes de 36 0C sont atteintes dans la vallée de la Tym.

La flore est très diversifiée : sapins, épicéas de Sakhaline, bouleaux de pierre, chênes de Mongolie, frênes de Mandchourie, érables, ormes, dans le sud, mêlés parfois de bouleaux dans le nord.

Si Sakhaline était connue des peuplades de l'Amour, le premier Européen à y débarquer fut le navigateur hollandais De Vries qui, en 1643, crut se trouver dans l'île de Hokkaidō. Le premier Russe à parvenir à Sakhaline fut S. Poliakov, qui avait emprunté le fleuve Amour.

Lapérouse visita l'île en 1787. En 1805, une expédition russe qui avait entrepris un tour du monde planta le drapeau [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  SAKHALINE ÎLE DE  » est également traité dans :

ASIE (Structure et milieu) - Géographie physique

  • Écrit par 
  • Pierre CARRIÈRE, 
  • Jean DELVERT, 
  • Xavier de PLANHOL
  •  • 34 833 mots
  •  • 9 médias

Dans le chapitre « Les chaînes liminaires du géosynclinal pacifique »  : […] Les manifestations volcaniques atteignent leur maximum d'intensité au niveau des chaînes liminaires du géosynclinal pacifique : chaînes littorales de l'île de Sakhaline, arcs du Kamtchatka et des Kouriles. L'île de Sakhaline, qui s'allonge entre les parallèles 54 0  25′ et 45 0  54′, sur 950 km du nord au sud (latitudes respectives de Toula et d'Od […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/asie-structure-et-milieu-geographie-physique/#i_47669

JAPON (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Paul AKAMATSU, 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Valérie NIQUET, 
  • Céline PAJON
  •  • 41 060 mots
  •  • 48 médias

Dans le chapitre « L'ouverture »  : […] Tout au long de la période Tokugawa, des paysans écrasés par la misère se soulevèrent. Ce fut en particulier le cas lors des famines de 1833-1838, pendant lesquelles, en outre, les grandes agglomérations qui attiraient les paysans affamés connurent des troubles. Ōsaka fut incendié en 1837, au cours d'une émeute provoquée par un ancien gendarme qui avait été au service du gouverneur shōgunal de la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/japon-le-territoire-et-les-hommes-histoire/#i_47669

NIVKHE

  • Écrit par 
  • Emmanuel ZAKHOS-PAPAZAKHARIOU
  •  • 840 mots

Les Nivkhe peuplent le cours inférieur de l'Amour et l'île Sakhaline. Ils font partie du groupe des peuples paléoasiatiques, et les fouilles nous donnent la certitude qu'ils sont des descendants directs de la population néolithique de ce territoire. Leur nom, nivkh , signifie « hommes ». Avant la révolution de 1917, ils étaient connus sous le nom de Guiliak. Ce terme vient vi […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/nivkhe/#i_47669

SIBÉRIE

  • Écrit par 
  • Vadime ELISSEEFF, 
  • Pascal MARCHAND, 
  • Guy MENNESSIER
  •  • 14 138 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Le compartimentage de l'Extrême-Orient »  : […] Du bassin de la Lena au Pacifique s'étend l'Extrême-Orient russe, immense espace montagneux dans lequel les conditions naturelles déterminent des compartiments. – La Transbaïkalie ne compte que 2 millions d'habitants sur 780 000 kilomètres carrés. Principalement forestière, la région présente aussi de vastes placages de steppe qui annoncent la Mongolie voisine. La minorité bouriate (440 000 perso […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/siberie/#i_47669

TCHEKHOV ANTON PAVLOVITCH

  • Écrit par 
  • Sophie LAFFITTE
  •  • 5 069 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Le voyage à Sakhaline »  : […] La renommée littéraire de Tchekhov croît sans cesse. Il vit dans la confortable « commode » (surnom donné à sa maison) moscovite, entouré de soins, d'affection, d'amitié. Mais il traverse une sorte de crise morale, prend de plus en plus conscience de ce que doit être le rôle d'un écrivain digne de ce nom : rappeler aux hommes certaines vérités fondamentales, éveiller leur conscience, leur montrer […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/anton-pavlovitch-tchekhov/#i_47669

Pour citer l’article

Charles URJEWICZ, « SAKHALINE ÎLE DE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/ile-de-sakhaline/