IL ÉTAIT UNE FOIS EN CHINE, film de Tsui Hark

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né au Vietnam en 1951, Tsui Hark passe son adolescence à Hong Kong et sa jeunesse aux États-Unis. De retour à Hong Kong, diplômé d'audiovisuel, il tourne (après deux ans de télévision) un premier film qui le fait aussitôt remarquer, Butterfly Murders (1979). Dès lors, les œuvres s'enchaînent, et la consécration arrive avec Zu, Les Guerriers de la montagne magique (Suk san, Sun Suk san geen hap, 1982), qui renouvelle le genre du wu xia-pian (film de sabre chinois). En 1984, Tsui Hark fonde sa propre société de production (Film Workshop), où les jeunes les plus novateurs du cinéma hongkongais se précipitent lorsqu'ils sont incapables de s'exprimer sous les fourches caudines des studios traditionnels, à commencer par celui des célèbres frères Chow. En 1986, Film Workshop produit le film qui va faire connaître John Woo, Le Syndicat du crime. L'année suivante, nouveau succès jusqu'en Occident, Histoires de fantômes chinois, de Ching Siu-Tung. Tous ces succès donnent lieu à des suites, et Il était une fois en Chine (Huang Fei-hong/Once upon a time in China) n'échappera pas à la règle.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Voir aussi

Les derniers événements

Kiribati. Élections législatives. 14-21 avril 2020

, le gouvernement était parvenu à empêcher les députés hostiles à la rupture des relations diplomatiques avec Taïwan et à la reconnaissance de la République populaire de Chine, décidées en septembre, de déposer une motion de censure. Le parti Kiribati d’abord, principal artisan de cette contestation du pouvoir, a été formé en novembre 2019. […] Lire la suite

États-Unis – Chine. Nouvelles tensions commerciales. 1er-23 août 2019

encore taxés, à compter de septembre. Des droits de douane de 25 p. 100 sont déjà appliqués à 250 milliards de dollars d’importations chinoises. Une trêve dans la guerre commerciale entre les deux pays était intervenue à la suite de la rencontre entre leurs deux dirigeants en marge du sommet du G20 […] Lire la suite

Canada – Chine. Arrestation d’une dirigeante du géant chinois des télécommunications Huawei. 1er-27 décembre 2018

Le 1er, la directrice financière du géant chinois des technologies de la communication Huawei, Meng Wanzhou, qui est également la fille du fondateur du groupe, est arrêtée lors d’une escale à Vancouver, à la demande des États-Unis qui la soupçonnent de violation […] Lire la suite

Chine. Interdiction d’un parti à Hong Kong. 24 septembre 2018

Les autorités de Hong Kong annoncent l’interdiction du Parti national de Hong Kong (HKNP), petite formation séparatiste, affirmant que « proposer une République de Hong Kong sans Chinois continentaux est un discours propagateur de haine, contraire à la Loi fondamentale ». Le HKNP était dirigé […] Lire la suite

États-Unis – Chine. Polémique chez Google autour d’un projet de moteur de recherche destiné au marché chinois. 1er-16 août 2018

compte quelque sept cent soixante-douze millions d’internautes — deux fois et demie plus que les États-Unis. Google s’était retiré de Chine en 2010 après la découverte du piratage des boîtes e-mail de défenseurs des droits de l’homme ou d’activistes tibétains. Depuis cette date, son moteur de recherche et ses autres applications sont bloqués dans le pays. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Laurent JULLIER, « IL ÉTAIT UNE FOIS EN CHINE, film de Tsui Hark », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/il-etait-une-fois-en-chine/