HYDROQUINONE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Benzène-1,4-diol ou paradiphénol C6H4 (OH)2.

Masse moléculaire : 110,11 g

Masse spécifique : 1,358 g/cm3

Point de fusion : 170,5 0C

Point d'ébullition : 286,2 0C.

Composé dimorphe : cristallise en prismes hexagonaux incolores après recristallisation dans l'eau, ou en feuilles monocliniques. Soluble dans l'eau surtout à chaud, très soluble dans l'éthanol et l'éther, légèrement soluble dans le benzène.

L'hydroquinone s'oxyde très facilement. La préparation la plus courante consiste dans la réduction de la quinone. On l'utilise pour le développement des négatifs en photographie ; c'est aussi un réactif très sensible pour déceler de petites quantités de phosphates ; enfin, c'est un antioxydant.

L'hydroquinone est très toxique, provoquant des irritations locales ; son absorption en grande quantité peut entraîner la mort. Peu biodégradable et toxique pour les poissons, elle est dangereuse pour les écosystèmes, en particulier pour les eaux.

—  Dina SURDIN

Écrit par :

Classification


Autres références

«  HYDROQUINONE  » est également traité dans :

ANTIOXYGÈNES

  • Écrit par 
  • Robert PANICO
  •  • 2 343 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre «  Applications des antioxygènes »  : […] Pour qu'un antioxygène puisse être considéré comme satisfaisant dans la pratique, il faut qu'il réponde à certaines exigences qui dépendent de son emploi particulier. Les principaux critères sont : la solubilité dans le produit à protéger, la volatilité faible, la stabilité à la lumière, l'absence de coloration propre, d'odeur, de goût, de toxicité et de propriétés irritantes pour la peau. En outr […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/antioxygenes/#i_3029

IONS ÉCHANGEURS D'

  • Écrit par 
  • Robert ROSSET
  •  • 6 125 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Résines échangeuses d'ions »  : […] Actuellement, on utilise presque exclusivement des hauts polymères comportant un réseau hydrocarboné sur lequel sont greffés des groupements fonctionnels ionisés ou ionisables qui confèrent à la résine la propriété d'échangeur. Le type le plus important est constitué d'un copolymère de styrène et de divinylbenzène dont la structure est représentée schématiquement sur la figure . La présence de div […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/echangeurs-d-ions/#i_3029

Pour citer l’article

Dina SURDIN, « HYDROQUINONE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/hydroquinone/