Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HUYGENS ÉTABLIT LA NATURE DES ANNEAUX DE SATURNE

En juillet 1610, Galilée observe avec une de ses lunettes de mystérieux appendices de part et d'autre de Saturne, appendices dont l'aspect change au cours du temps. Bénéficiant d'une meilleure lunette que Galilée, le Hollandais Christiaan Huygens va établir qu'il s'agit en fait d'un anneau. En 1656, ces ansae (« anses »), comme on les appelait communément à l'époque, disparurent progressivement pour réapparaître ensuite : Huygens interprète correctement cette observation comme celle d'un anneau plat et très mince, invisible lorsqu'il se présente exactement par la tranche. Il annonce dans un opuscule publié en 1656 à La Haye, De Saturni luna observatio nova (« Nouvelle observation d'une lune de Saturne », en l'occurrence Titan), qu'il a résolu l'énigme des ansae, mais il n'explicite pas la solution, qu'il dissimule dans une anagramme. Il ne rendra publique sa découverte qu'en 1659, dans son ouvrage Systema Saturnium, publié à La Haye. Il y écrit : « Saturne est entouré d'un anneau mince et plat qui ne touche pas la planète et est oblique par rapport à l'écliptique. » Il ajoute : « Pour répondre à ceux qui peuvent juger étrange et irrationnel ce phénomène, je dirai que ce n'est pas un produit de mon invention et de ma fantaisie, et que je le vois clairement avec mes yeux. » Cette découverte est d'autant plus remarquable que l'objectif de la lunette de Huygens, qui existe encore, était de médiocre qualité. Avec un meilleur objectif construit par Giuseppe Campani et un meilleur oculaire conçu par Huygens lui-même, Jean-Dominique Cassini découvrira, en 1675 à l'Observatoire de Paris, que l'anneau est non pas homogène, mais formé de deux anneaux concentriques, séparés par une division qui porte maintenant son nom. On sait aujourd'hui que l'anneau de Saturne est en fait un système extrêmement complexe de particules solides de toutes tailles, et que toutes les autres planètes géantes du système solaire – Jupiter, Uranus et Neptune – possèdent des anneaux.

— James LEQUEUX

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

James LEQUEUX. HUYGENS ÉTABLIT LA NATURE DES ANNEAUX DE SATURNE [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009