HUITZILOPOCHTLI

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Huitzilopochtli

Huitzilopochtli
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Coatlicue

Coatlicue
Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie

Coyolxauhqui

Coyolxauhqui
Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

photographie

Mexico-Tenochtitlán : la fondation

Mexico-Tenochtitlán : la fondation
Crédits : Gianni Dagli Orti/ Corbis

photographie

Tous les médias


Le dieu du Soleil et de la Guerre chez les Aztèques se nomme Huitzilopochtli ou Uitzilopochtili (de huitzilin, oiseau-mouche ou colibri, et opochtli, gauche). Pour eux, les guerriers se réincarnaient sous la forme d'oiseaux-mouches, et le Sud représentait le côté gauche du monde ; le nom de Huitzilopochtli signifiait, par conséquent, « le Guerrier ressuscité du Sud ». Le dieu s'appelait encore Xiuhpilh (Prince de Turquoise) et Totec (Notre Seigneur). Son nagual, sa forme animale, était l'aigle.

Huitzilopochtli

Huitzilopochtli

Dessin

Divinité solaire et guerrière, Huitzilopochtli est le dieu tutélaire des Aztèques, celui qui guida leur migration vers le sud. Son nom, littéralement « colibri de gauche », signifie « le guerrier du Sud », le colibri réincarnant l'âme les guerriers morts au combat ou sacrifiés, et le... 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Traditionnellement Huitzilopochtli était censé être né dans la montagne Coatepec, près de la ville de Tula. Sa mère, Coatlicue, le conçut après avoir gardé en son sein une balle de plumes d'oiseau-mouche (c'est-à-dire l'âme d'un guerrier) qui était tombée du ciel. Ses frères, les Centzon Huitzanáua (les Quatre Cents Hommes du Sud), étoiles du ciel austral, et sa sœur, Coyolxauhqui, déesse de la nuit, décidèrent de le tuer, mais Huitzilopochtli, né armé, les extermina avec son arme, le xiuhcóatl (serpent de turquoise).

Coatlicue

Coatlicue

Photographie

Statue en pierre de la déesse aztèque Coatlicue, "celle qui porte une jupe de serpent", déesse de la Terre. Fin du XVe siècle. Hauteur : 2,50 m. Museo Nacional de Antropologia, Mexico. 

Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

Afficher

Coyolxauhqui

Coyolxauhqui

Photographie

Coyolxauhqui, déesse lunaire aztèque. Monolithe sculpté découvert à Mexico en 1978. XIVe-XVe siècle. Diamètre maximal : 335 cm. Museo del Templo Mayor, Mexico. 

Crédits : an Mursell/Mexicolore, Bridgeman Images

Afficher

Selon d'autres mythes, Huitzilopochtli fut le chef divin de la tribu pendant la longue migration qui amena les Aztèques d'Aztlán, leur ville ancestrale, dans la vallée du Mexique. Sur leurs épaules, des prêtres portaient son image — un oiseau-mouche ; et, la nuit, on pouvait entendre sa voix qui donnait des ordres. Ainsi fut fondée en 1325, suivant les commandements de Huitzilopochtli, Tenochtitlán, la capitale aztèque, sur une petite île rocheuse du lac de la vallée du Mexique. Le premier temple du dieu fut érigé en un endroit où les prêtres trouvèrent un aigle posé sur un rocher et dévorant un serpent. Sous les chefs aztèques qui se succédèrent, il subit divers agrandissements jusqu'en 1487, année des « huit roseaux », au cours de laquelle un temple impressionnant fut consacré par l'empereur Ahuitzotl.

Mexico-Tenochtitlán : la fondation

Mexico-Tenochtitlán : la fondation

Photographie

Après des siècles d'errance, selon le récit légendaire, les Aztèques fondèrent leur capitale à l'endroit où ils virent un aigle perché sur un figuier de Barbarie, comme le leur avait annoncé leur dieu tribal, Huitzilopochtli. Une version du mythe rajoute un serpent dans les griffes de... 

Crédits : Gianni Dagli Orti/ Corbis

Afficher

Huitzilopochtli était généralement représenté sous l'apparence d'un oiseau-mouche ou d'un guerrier portant une armure et un casque de plumes de c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Classification


Autres références

«  HUITZILOPOCHTLI  » est également traité dans :

AZTÈQUES

  • Écrit par 
  • Rosario ACOSTA, 
  • Alexandra BIAR, 
  • Mireille SIMONI
  •  • 11 264 mots
  •  • 20 médias

Dans le chapitre «  Premiers temps et installation dans la vallée de Mexico »  : […] La chute de Tula, que l'on date de 1168, aura une conséquence importante : une petite tribu chichimèque se met en marche. Les hommes quittent leur ville, Aztlán (que l'on localise aujourd'hui dans l'État de Nayarit), où ils ont passé mille ans, et partent vers le sud. Ils sont conduits par quatre prêtres, portant sur leurs épaules l'effigie de leur dieu Huitzilopochtli , « le […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques/#i_36763

AZTÈQUES (notions de base)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 3 524 mots
  •  • 13 médias

Dans le chapitre « Synthèse et assimilation religieuses »  : […] Les dieux apportés par les conquérants nahua sont, eux, des divinités célestes et astrales. À la différence des dieux des anciens agriculteurs du plateau central, les dieux nordiques n'étaient pas, à l'origine, représentés sous des formes anthropomorphisées, mais plutôt par des objets symboliques comme une pierre taillée, une fleur sacrée, une plume précieuse, etc. Durant l'époque de la migration, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/azteques-notions-de-base/#i_36763

TLALOC

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 572 mots
  •  • 4 médias

Dieu aztèque de la pluie : son nom, Tlaloc, signifie « celui qui fait ruisseler les choses ». Il existe des figurations d'un dieu de la pluie — portant un masque particulier, avec de grands yeux ronds et de longs crocs — qui remontent au moins à la culture de Teotihuacán des hauts plateaux ( iii e - viii […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/tlaloc/#i_36763

Pour citer l’article

« HUITZILOPOCHTLI », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 10 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/huitzilopochtli/