CHAMBERLAIN HOUSTON STEWART (1855-1927)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrivain anglais connu essentiellement comme l'un des pères européens du racisme. Né dans une famille d'officiers supérieurs, influencé par un professeur allemand de Cheltenham, Otto Kuntze, et par ses études de sciences naturelles à Genève, il passe les années 1885-1889 en Allemagne et s'enthousiasme pour Richard Wagner, auquel il consacrera plusieurs monographies (Notes sur Lohengrin, 1892). Installé à Vienne, il y publie en allemand son ouvrage essentiel (Les Fondements du XIXe siècle, Die Grundlagen des neunzehnten Jahrhunderts, 1899), qui sera traduit en anglais en 1911. Naturalisé allemand en 1916, il soutient la cause du Reich lors de la Première Guerre mondiale, apportant son appui aux pangermanistes qui prônent l'annexion de tous les territoires « allemands ». Il terminera sa vie à Bayreuth où il s'est établi dès 1908.

Ses conceptions se rattachent au courant de pensée organiciste qui se développe dans la seconde moitié du xixe siècle, et dont les théories fondées sur la race représentent l'expression la plus extrême. Dans sa théorie, il magnifie le rôle civilisateur de la race « germanique » ou aryenne qu'il prétend reconnaître dans la succession des peuples dominateurs de l'Europe depuis l'Antiquité grecque et dans la personne des plus beaux esprits de ce continent, de Dante à Shakespeare et à Descartes. Il exalte les potentialités présentes dans les peuples nordiques, allemands et britanniques au xixe siècle, et fait de la langue allemande celle promise aux plus hautes destinées. Dans la lignée de Gobineau, il présente d'autre part le Juif comme l'élément hétérogène par excellence et comme un dissolvant des sociétés les moins impures. L'ensemble de ses idées a fourni un aliment de choix aux grands apôtres du pangermanisme, puis aux disciples nationaux-socialistes de Hitler. Il a d'ailleurs, entre 1933 et 1945, été placé très haut dans l'olympe des ancêtres du nazisme.

—  Roland MARX

Écrit par :

  • : professeur à l'université de Paris-III-Sorbonne nouvelle

Classification


Autres références

«  CHAMBERLAIN HOUSTON STEWART (1855-1927)  » est également traité dans :

DARWINISME

  • Écrit par 
  • Dominique GUILLO, 
  • Thierry HOQUET
  •  • 5 494 mots

Dans le chapitre « Biologiser l'ordre social »  : […] Dans les décennies qui suivent la parution de On the Origin of Species by Means of Natural Selection (1859), le cousin de Darwin, Francis Galton, soutient qu'il faut tirer les conséquences politiques du principe de la sélection naturelle. Selon lui, les maladies mentales, le dérèglement moral, la pauvreté, le niveau d'éducation ou encore la criminalité constituent autant de phénomènes qui trouven […] Lire la suite

Pour citer l’article

Roland MARX, « CHAMBERLAIN HOUSTON STEWART - (1855-1927) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 24 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/houston-stewart-chamberlain/