STÖRMER HORST (1949-    )

Le physicien allemand Horst Störmer est né à Francfort-sur-le-Main (Allemagne) le 6 avril 1949. Après des études à l'université Goethe à Francfort, il soutient sa thèse de doctorat en physique en 1977 à l'université de Stuttgart. Il rejoint alors les laboratoires de la compagnie Bell, d'abord comme chercheur post-doctoral puis comme ingénieur. En 1983, Störmer devient responsable des recherches sur les propriétés optiques et électroniques des matériaux ; en 1992, il est nommé directeur des recherches en physique. En 1998, il rejoint l'université Columbia à New York. Ses travaux expérimentaux sur la physique des semi-conducteurs ont permis de mettre au jour les propriétés surprenantes des électrons dans des structures bi- ou unidimensionnelles.

Il partage avec Daniel C. Tsui et le théoricien Robert B. Laughlin le prix Nobel de physique 1998 pour leur découverte de l'effet Hall quantique fractionnaire, effet où les électrons forment une nouvelle forme de fluide quantique dont les excitations portent une fraction de la charge électrique élémentaire. Cet étonnant état est formé par des électrons placés dans un champ magnétique de plusieurs dizaines de teslas et refroidis jusqu'à une fraction de kelvin. L'expérience effectuée en 1982 au M.I.T. par Störmer et Tsui montrait que tout se passait comme s'il existait de nouvelles particules de charge trois fois plus petite que celle de l'électron. La découverte a été rendue possible par l'utilisation de couches très fines de semi-conducteurs à dopage modulé fabriquées par épitaxie par jet moléculaire ; ce procédé technologique fondé sur l'évaporation sous vide d'un matériau permet par ailleurs la production de nouveaux types de transistors à arséniure de gallium utilisés aujourd'hui dans certains téléphones cellulaires.

—  Bernard PIRE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : directeur de recherche au CNRS, centre de physique théorique de l'École polytechnique, Palaiseau

Classification


Autres références

«  STÖRMER HORST (1949- )  » est également traité dans :

LAUGHLIN ROBERT B. (1950-    )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 629 mots

sur la physique des systèmes uni- et bidimensionnels. C'est alors, en 1982, que Horst L. Störmer et Daniel C. Tsui découvrent au M.I.T. une nouvelle forme de fluide quantique dont les excitations portent une fraction de la charge électrique élémentaire. Cet étonnant « effet Hall fractionnaire » est l'apparition d'un état formé par des électrons […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/robert-b-laughlin/#i_11288

TSUI DANIEL CHEE (1939-    )

  • Écrit par 
  • Bernard PIRE
  •  • 302 mots

Il partage avec son collaborateur Horst L. Störmer et le théoricien Robert B. Laughlin le prix Nobel de physique 1998 pour la découverte de l'effet Hall quantique fractionnaire, une nouvelle forme de fluide quantique dont les excitations portent une fraction de la charge électrique élémentaire. Cet étonnant état est formé par des électrons placés […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/daniel-chee-tsui/#i_11288

Pour citer l’article

Bernard PIRE, « STÖRMER HORST (1949-    ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/horst-stormer/