GREENOUGH HORATIO (1805-1852)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Sculpteur néo-classique américain et théoricien de l'art, né le 6 septembre 1805 à Boston, mort le 18 décembre 1852 à Somerville (Massachusetts).

Très jeune, Horatio Greenough est attiré par les arts plastiques. Dès son adolescence, il se forme, à Boston, auprès de graveurs, d'architectes et de sculpteurs. Poussé à étudier l'art par sa riche famille et par le peintre Washington Allston, il fréquente l'université Harvard. Diplômé, Horatio Greenough part pour l'Italie où il poursuit sa formation artistique de 1825 à 1827, prenant des cours de dessins d'après modèles à l'Académie de France, installée dans la villa Médicis à Rome, et visitant musées et galeries. Tombé malade, il rentre aux États-Unis où, une fois guéri, il se rend à Washington afin de chercher des clients intéressés par la sculpture de leur effigie. Il rencontre Robert Gilmor fils, un riche commerçant de Baltimore qui deviendra l'un de ses grands mécènes. Son succès dans la capitale lui ayant permis de se constituer un pécule, il entreprend un second voyage en Italie en 1828. Il y restera jusqu'en 1851, l'année précédant sa mort.

Premier artiste américain à vivre exclusivement de sa sculpture, Greenough est également le premier à recevoir une commande nationale dont le charge le Congrès en 1832 : la statue de George Washington. Vêtue d'une toge et chaussée de sandales, elle s'inspire de la statue de Zeus à Olympie, œuvre du sculpteur grec Phidias. Exposée dans la rotonde du Capitole, cette représentation d'un héros national à demi nu soulève une telle polémique que la statue est transférée à la Smithsonian Institution (elle se trouve aujourd'hui au National Museum of American Art, Smithsonian Institution, à Washington).

La plus importante réalisation de Greenough réside dans ses écrits. Il rédige un ensemble d'essais sur l'art d'une grande originalité, qui soulignent le rapport fonctionnel entre l'architecture et la décoration, théorie qui influencera le fonctionnalisme au siècle suivant. D'abord intitulés The Travels, Observations, and Experience of a Yankee Stonecutter (1852, « Voyages, observations et expérience d'un Yankee tailleur de pierre »), ces essais sont réédités en 1947 sous le titre Form and Function (« Forme et fonction »).

Le plus jeune frère d'Horatio, Richard Saltonstall Greenough (1819-1904), est également sculpteur. Son œuvre la plus célèbre est une statue de Benjamin Franklin érigée face à l'hôtel de ville de Boston.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  GREENOUGH HORATIO (1805-1852)  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Arts et culture) - Les arts plastiques

  • Écrit par 
  • François BRUNET, 
  • Éric de CHASSEY, 
  • Erik VERHAGEN
  • , Universalis
  •  • 13 474 mots
  •  • 22 médias

Dans le chapitre « Le paysage, nouvelle expression de l'identité »  : […] Si, dès le début du xix e  siècle, des peintres intellectuels aux penchants académiques comme Copley, John Trumbull, Washington Allston, John Vanderlyn ou Samuel Morse ont cherché dans la peinture d'histoire une échappatoire aux servitudes du portrait, ce « grand genre », comme on l'appela aux États-Unis, n'exista vraiment qu'à Londres avec West […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-unis-d-amerique-arts-et-culture-les-arts-plastiques/#i_50361

Pour citer l’article

« GREENOUGH HORATIO - (1805-1852) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/horatio-greenough/