HISTOIRE DE LA POLITESSE DE 1789 À NOS JOURS (F. Rouvillois)Fiche de lecture

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Professeur de droit public, Frédéric Rouvillois nous propose une Histoire de la politesse en France (Flammarion, 2006) dont les manuels ou traités à usage des honnêtes gens constituent la charpente. Cette histoire, dont la chronologie s'articule en quatre temps, est discontinue.

La Révolution française se caractérise par une crise de la civilité d'Ancien Régime. Ce ne sont pas seulement les usages anciens qui sont condamnés par les révolutionnaires, ce sont les fonctions que remplissaient ces règles (intégration, distinction, hiérarchisation, régulation) qui sont remises en cause. Cette condamnation donne naissance à ce que l'auteur nomme « antipolitesse ». Celle-ci est traduite en actes, notamment par l'imposition du tutoiement ou de l'usage du terme « citoyen ». Avec l'Empire, on assiste au retour des usages anciens et même de l'étiquette, qui devient officielle en 1804.

La période qui s'ouvre avec les succès de Napoléon est le véritable âge d'or de la politesse bourgeoise. Jusqu'en 1914, la politesse marque l'appartenance à une société très hiérarchisée quoique demeurée égalitaire dans ses principes. Cette politesse bourgeoise, vis-à-vis de laquelle l'auteur dissimule à peine une certaine nostalgie, n'est pas un simple retour aux usages d'antan. Centrée sur la famille et l'étiquette intime, elle est une codification parfois rigide dont la complexité des protocoles explique la profusion de manuels de savoir-vivre. De nouveaux usages apparaissent également à cette époque, comme les jours de réception ou le baisemain, fugace marque de politesse d'une époque où règne la phobie du corps et du contact. Pour que ces règles sociales soient respectées, des sanctions sont nécessaires. Mais relever l'impolitesse d'autrui serait en soi contraire aux règles de la bienséance. En pratique, les seuls auxquels on puisse donc imposer une sanction sont les domestiques ou les enfants. Pour le reste, le pardon est habituel dans [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en science politique à l'université de Paris-Ouest Nanterre

Pour citer l’article

Christophe VOILLIOT, « HISTOIRE DE LA POLITESSE DE 1789 À NOS JOURS (F. Rouvillois) - Fiche de lecture », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 12 août 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/histoire-de-la-politesse-de-1789-a-nos-jours/