Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

BERNHEIM HIPPOLYTE (1840-1919)

  • Article mis en ligne le
  • Modifié le
  • Écrit par

Médecin français, fondateur de l'école dite de Nancy qui se rendit célèbre par l'étude des phénomènes de suggestion et d'hypnotisme. Né à Mulhouse, Bernheim fit ses études secondaires et supérieures à Strasbourg. Reçu docteur en médecine en 1867, pour une thèse sur la myocardite aiguë, il devient professeur agrégé de clinique médicale en 1868, avec une thèse sur les fièvres typhiques. Après la guerre de 1870, la faculté de Strasbourg se replie à Nancy, où Bernheim est nommé professeur de clinique médicale. Il publie en 1877 des Leçons de clinique médicale. Ce n'est qu'en 1882, à la suite d'une visite à Liébeault, qu'il découvre l'existence des phénomènes hypnotiques. Il publie, en 1884, De la suggestion dans l'état hypnotique et dans l'état de veille. D'une manière rigoureusement scientifique, sa pensée évolue, à partir des idées de Liébeault sur la suggestion de l'hypnose, jusqu'à confondre les deux, au bénéfice de la suggestion. Dès la deuxième édition, en 1886, l'ouvrage change de titre et s'intitule alors De la suggestion et de ses applications thérapeutiques. L'auteur y écrit : « C'est la suggestion qui domine la plupart des manifestations de l'hypnose ; les prétendus phénomènes physiques ne sont, suivant moi, que des phénomènes psychiques. » C'est autour de cette conception de l'hypnose que se forme l'école de Nancy. Bernheim s'opposera à ce propos à Charcot, qui dirige l'école de la Salpêtrière et auquel il reprochera de créer artificiellement les grandes crises hystériques. Dans Hypnotisme et suggestion, en 1891, Bernheim semble opter pour la dilution totale de l'hypnotisme, et il en vient effectivement à dire par la suite que l'hypnotisme n'existe pas mais seulement la suggestion. Peu à peu on remplaça, dans cette conception, l'hypnose par la suggestion à l'état de veille, voire par l'autosuggestion (méthode de Coué, 1912). Sur la fin de sa vie, en 1917, Bernheim définit l'hypnotisme comme une suggestion dans l'état de sommeil, à condition que ce sommeil soit incomplet, mais il ne précisa jamais ce qu'il entendait par « sommeil incomplet ». À la tête de l'école de Nancy, Bernheim avait donné une place prépondérante à la psychologie, ouvrant ainsi la voie à l'avènement de la psychologie de l'affectivité et aux découvertes de Freud, lequel reconnut sa dette envers cette école.

— Léon CHERTOK

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : docteur en médecine, directeur d'enseignement clinique à la faculté de médecine Lariboisière-Saint-Louis, université de Paris-VII

Classification

Pour citer cet article

Léon CHERTOK. BERNHEIM HIPPOLYTE (1840-1919) [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Article mis en ligne le et modifié le 14/03/2009

Autres références

  • FARIA JOSÉ CUSTODIO DE, dit L'ABBÉ FARIA (1755 env.-1819)

    • Écrit par
    • 358 mots

    Prêtre, professeur de philosophie et magnétiseur, élève de Franz Mesmer. D'origine portugaise, Faria est né à Goa (Inde). Après un doctorat en théologie à Rome, il s'installe à Paris en 1788. Il participe de façon assez obscure à la Révolution française et se retrouve, sous l'Empire, professeur de...

  • HYPNOSE

    • Écrit par
    • 3 487 mots
    • 2 médias
    ...Nancy (1866) les travaux de Braid en insistant sur l'aspect psychologique de l'hypnose et sur la suggestion. Longtemps ignorées, ses études intéressèrent H. Bernheim, professeur à la faculté de médecine de la même ville, qui commença lui-même à expérimenter dans ce domaine et fonda avec Liébeault l'École...
  • LIÉBEAULT AUGUSTE AMBROISE (1823-1904)

    • Écrit par
    • 469 mots

    Médecin français, Auguste Ambroise Liébeault s'est occupé toute sa vie de l'hypnose expérimentale. Né à Favières, (en Lorraine), dans une famille paysanne, et destiné à la prêtrise par ses parents, il quitte le séminaire à l'âge de vingt et un ans pour entreprendre des études médicales...

  • PLACEBO

    • Écrit par
    • 1 229 mots

    Produit sans activité pharmacologique mais présenté de façon identique au produit actif, ce qui permet de tester la validité de ce dernier dans un essai thérapeutique.

    Il n'est pas rare qu'un malade se voie soulagé de ses douleurs ou bénéficie d'un sommeil réparateur après...