CLINTON HILLARY (1947- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Une première dame très impliquée

Le président la nomme à la direction d'un important projet de réforme du système de santé. Ses adversaires l'accusent de préparer une socialisation de la médecine, elle échoue donc à obtenir le soutien des deux Chambres et le projet, mal compris par la population, est abandonné en 1994.

En 1997, elle réussit à faire passer une loi sur l'adoption (Adoption and Safe Families Act) favorable aux orphelins. Elle se bat également pour une prise en compte des maladies dont souffrent les anciens combattants de la guerre du Golfe. Hillary Clinton défend les droits des femmes et des enfants dans le monde, critique le traitement infligé par les talibans aux Afghanes, propose l'octroi de microcrédits aux femmes des pays pauvres à travers l'U.S.A.I.D. (United States Agency for International Development).

Son activisme en fait une cible de choix pour les adversaires de son mari qui tentent de l'impliquer dans une série de scandales potentiels, sans au final apporter de preuves jugées suffisantes par le procureur.

Les républicains semblent tenir un argument plus sérieux avec les aventures extraconjugales de Bill Clinton. À la fin de 1998, le président est menacé d'impeachment pour faux témoignage et obstruction à la justice, et acquitté en février 1999. Bien que blessée, Hillary Clinton exprime publiquement son soutien total à son époux et insiste sur le fait qu'il s'agit là d'une question d'ordre privé.

Après avoir soutenu pendant plus de vingt-cinq ans les ambitions politiques de son mari, elle envisage à son tour de faire carrière. Lorsque le sénateur de l'État de New York, le démocrate Daniel Moynihan, annonce qu'il part à la retraite, elle est pressentie. Avant même la fin du mandat présidentiel, elle mène campagne et est élue le 7 novembre 2000 avec 55 p. 100 des voix.

Pour désarmer ses opposants, Hillary Clinton cherche à se donner une image plus modérée, se fait discrète et travaille avec démocrates et républicains sur des dossiers importants. Après les attentats du 11 septembre 2001, elle se dépense sans compter pour faire débloquer des fonds pour la reconstruction. La sécurité du territoire devient une de ses priorités. Elle participe aux commissions sur l'armée, l'environnement, la santé, l'éducation et les personnes âgées, soutient la rénovation et la modernisation des écoles publiques, ce qui conduit à sa réélection, en 2006, avec 67 p. 100 des voix.

Forte d'atouts indéniables – son expérience politique, sa notoriété, ses réseaux qui facilitent l'accès aux financements, et même son mari, charismatique et excellent stratège politique –, elle annonce le 20 janvier 2007 sa candidature à l'investiture du Parti démocrate pour l'élection présidentielle de novembre 2008. Son principal rival est le jeune sénateur afro-américain de l'Illinois, Barack Obama. Cependant, les obstacles sont considérables. Les adversaires de son mari ne désarment pas. Il n'est pas sûr en outre que, dans un contexte où les menaces terroristes ont aidé à la réélection de George W. Bush, les Américains soient prêts à installer une femme au poste de commandement. Pour ne pas laisser prise aux accusations de ses adversaires, elle avait voté en 2003 pour la guerre contre l'Irak, s'aliénant la gauche du Parti démocrate.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

  • : historienne, professeure émérite à l'université Paris-I-Panthéon-Sorbonne, histoire de l'Amérique du Nord, UMR SIRICE 8138

Classification

Autres références

«  CLINTON HILLARY (1947- )  » est également traité dans :

ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE (Le territoire et les hommes) - Histoire

  • Écrit par 
  • Claude FOHLEN, 
  • Annick FOUCRIER, 
  • Marie-France TOINET
  •  • 33 202 mots
  •  • 58 médias

Dans le chapitre « Un président post-racial… »  : […] Pour la première fois depuis 1928, l'élection présidentielle de 2008 est réellement ouverte : ni le président, ni le vice-président ne se représentent. Au Parti démocrate, deux candidats se détachent. Hillary Clinton, sénatrice de New York et épouse de l'ancien président Bill Clinton, est donnée largement favorite. Cette position est remise en cause par un jeune sénateur de l'Illinois, Barack Oba […] Lire la suite

Voir aussi

Les derniers événements

11 avril 2019 Royaume-Uni. Arrestation de Julian Assange.

Au cours de la campagne pour l’élection présidentielle américaine de 2016, WikiLeaks a publié des documents confidentiels du Parti démocrate piratés par la Russie, en vue de nuire à la candidate Hillary Clinton. […] Lire la suite

1er-4 août 2017 États-Unis. Annonce de la réunion d'un grand jury sur le dossier russe.

au sujet de sa rencontre, en juin 2016, avec une avocate russe susceptible de livrer des informations sur la candidate démocrate à l’élection présidentielle Hillary Clinton. Le 1er également, le Sénat valide la nomination de l’ancien procureur Christopher Wray à la direction du FBI en remplacement de James Comey, limogé en mai. Près des deux tiers des postes de la haute administration – dont les titulaires sont traditionnellement renouvelés par chaque nouveau président – n’ont encore fait l’objet d’aucune proposition de nomination de la part de la Maison-Blanche. […] Lire la suite

9-31 juillet 2017 États-Unis. La Maison-Blanche face au dossier russe.

Le 10, le quotidien new-yorkais affirme que Donald Trump Jr avait accepté le rendez-vous après s’être vu promettre des renseignements défavorables à la candidate démocrate Hillary Clinton. L’intéressé confirme l’information, mais indique n’avoir pas donné suite à cette proposition, les déclarations de l’avocate étant « vagues, ambiguës et dépourvues de sens ». […] Lire la suite

9-26 mai 2017 États-Unis. Limogeage du directeur du FBI James Comey.

La décision s’appuie sur une note du ministère de la Justice critiquant la façon dont le FBI a mené l’enquête sur l’usage d’une messagerie privée par Hillary Clinton lorsqu’elle était secrétaire d’État, affaire qui a animé la campagne pour l’élection présidentielle de 2016. Il y est notamment mentionné que James Comey a outrepassé ses fonctions en annonçant, en juillet, qu’aucune poursuite ne serait engagée contre la candidate démocrate, décision qui, selon l’administration, incombait au ministre de la Justice. […] Lire la suite

8-10 novembre 2016 États-Unis. Élection de Donald Trump à la présidence.

La candidate démocrate Hillary Clinton, ancienne secrétaire d’État et épouse de l’ancien président Bill Clinton, qui se présentait avec le sénateur de Virginie Tim Kaine, en obtient 232. Donald Trump arrive en tête dans trente États, Hillary Clinton dans vingt et un. Par rapport au scrutin de 2012, les démocrates perdent la majorité dans les États de l’Iowa, du Wisconsin, du Michigan, de l’Ohio, de Pennsylvanie et de Floride. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Annick FOUCRIER, « CLINTON HILLARY (1947- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/hillary-clinton/