Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HIDATSA

Indiens américains des Plaines appartenant au groupe linguistique sioux. Les Hidatsa vivaient sur le cours supérieur du Missouri, entre les rivières Heart et Little Missouri, dans des villages semi-permanents. On les connaît aussi sous le nom de Minitari et de Gros-Ventres du Missouri. Les Hidatsa, formés de trois groupes (Hidatra proprement dits, Awatixa et Awaxawi), étaient un peuple sédentaire qui vivait dans des huttes rondes au toit de terre ; ils cultivaient le maïs, les haricots et les courges et ils faisaient de la poterie. Les femmes s'occupaient de toutes les cultures, hormis celle du tabac, lequel était vendu aux autres tribus. Les hommes chassaient le gros gibier (bison) dans la prairie et faisaient la guerre. L'organisation sociale hidatsa comprenait des sociétés guerrières qui étaient divisées par classes d'âge ; il fallait payer pour devenir membre d'une société. La société hidatsa présentait d'autres modes d'organisation, en particulier en clans et en « sociétés » ; celles-ci pouvaient se référer à une composante importante de la vie sociale : ainsi, la « société du Chien » rappelait qu'en des temps anciens cet animal constituait un élément essentiel de la vie indienne, puisqu'il servait pour la nourriture et pour le transport sur travois. La descendance s'établissait du côté maternel. Comme pour les autres Indiens des Plaines, la danse du Soleil était la cérémonie la plus importante ; au cours de celle-ci, certains individus se torturaient eux-mêmes, se lacérant la peau du dos ou de la poitrine et plaçant des baguettes de bois dans les plaies.

La langue des Hidatsa est très proche de celle des Crow, Indiens avec lesquels ils étaient alliés avant la conquête espagnole. Culturellement, les Hidatsa sont proches de leurs voisins mandan avec lesquels ils ont entretenu de très bonnes relations pendant plus de deux cents ans. Dans la seconde moitié du xviiie siècle, il y avait plus de deux mille Hidatsa qui occupaient, avec les Mandan, une position prépondérante dans l'immense réseau commercial du nord des Plaines : ils achetaient des chevaux, des vêtements de peau et des peaux de bisons aux peuples guerriers et nomades de l'Ouest et les échangeaient auprès des marchands européens contre des fusils, des couteaux et autres produits manufacturés.

En 1837, une épidémie de variole fit des ravages tels qu'ils se rassemblèrent en un seul village. Les attaques répétées de leurs ennemis Dakota les contraignirent à s'installer à Fort Berthold. En 1845, ils s'unirent avec les Mandan et, en 1862, avec les Arikara (ou Sahnish), pour pouvoir mieux se défendre. Depuis la création, en 1868, d'un bureau indien permanent, les Hidatsa, les Mandan et les Arikara, qu'on appelle les « trois tribus alliées », vivent ensemble dans la réserve de Fort Berthold, dans le Dakota du Nord. La population hidatsa s'élevait à 1 570 personnes au début des années 1990. Lors du recensement effectué en 2000, 625 personnes se sont déclarées exclusivement d'ascendance hidatsa.

— Agnès LEHUEN

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

Classification

Pour citer cet article

Agnès LEHUEN. HIDATSA [en ligne]. In Encyclopædia Universalis. Disponible sur : (consulté le )

Autres références

  • CROW

    • Écrit par Agnès LEHUEN
    • 474 mots

    Peuple des plaines de l'Amérique du Nord, les Indiens Crow appartiennent à la famille linguistique sioux ; ils sont, par leur histoire, liés aux Hidatsa du haut Missouri. Probablement attirés par le commerce des chevaux, les Crow se séparèrent des Hidatsa pour s'établir plus à l'ouest,...

  • GROUPE SOCIAL

    • Écrit par Georges BALANDIER, François CHAZEL
    • 11 404 mots
    • 1 média
    ...qui procède par degrés, par « rites de passage » successifs. Le système de ces sociétés ou classes d'âge est souvent complexe. Celui des Hidatsa (Amérindiens du Nord) a réparti la population masculine en dix classes environ, d'importance croissante, disposant d'attributs distinctifs (danses,...

Voir aussi