CROW

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Peuple des plaines de l'Amérique du Nord, les Indiens Crow appartiennent à la famille linguistique sioux ; ils sont, par leur histoire, liés aux Hidatsa du haut Missouri. Probablement attirés par le commerce des chevaux, les Crow se séparèrent des Hidatsa pour s'établir plus à l'ouest, au xviiie siècle, dans la région de la rivière Yellowstone, dans les vallées de ses affluents (Powder, Wind et Bighorn), dans les États du Montana et du Wyoming. Dès 1740, ils étaient devenus des intermédiaires dans le commerce des chevaux, des arcs, des chemises et des parures de plumes qu'ils vendaient aux Indiens des villages. Ensuite, ils achetaient des fusils et des objets de métal qu'ils revendaient aux Shoshone de l'Idaho. Ils étaient divisés en trois bandes, connues sous le nom de Montagne, de Rivière et de Coup-de-Pied-dans-leurs-Ventres.

La vie des Crow dépendait surtout du bison et du cheval. Le bison leur fournissait la nourriture, les vêtements, les tuniques, la couverture des tipi, du fil, des récipients et des boucliers. Faire la guerre consistait surtout à voler des chevaux, lors des raids. Pour appartenir à l'aristocratie militaire des chefs, un homme devait accomplir quatre exploits : commander une expédition guerrière et ramener tous les guerriers vivants ; voler un cheval attaché dans un camp ennemi ; frapper un ennemi avec un bâton spécial ; arracher une arme des mains d'un ennemi.

La vision surnaturelle était un élément fondamental de la vie religieuse des Crow. On l'obtenait en jeûnant, en s'isolant, en se lamentant et en se torturant avec des broches. Le visionnaire était « adopté » par un protecteur surnaturel qui lui apprenait à réunir certains objets pour former son « paquet sacré ». Il avait le droit de vendre une partie de son pouvoir à ceux qui n'avaient pas eu de visions et de fabriquer pour eux des doubles de son « paquet sacré ». Les Crow faisaient pousser du tabac de manière cérémonielle ; selon un mythe, il leur avait été donné pour vaincre leurs ennemis. Le Soleil était la grande divinité crow, et la danse du Soleil l'une des plus importantes cérémonies, organisée lorsqu'un parent avait été tué par une tribu ennemie. Les Crow subissaient continuellement de grosses pertes dans leurs guerres contre les tribus Pied-Noir et Dakota ; de ce fait, ils s'allièrent aux Blancs dans les guerres indiennes des années 1860 et 1870. En 1868, ils acceptèrent d'aller dans une réserve prise sur d'anciens territoires tribaux dans le sud du Montana. Au début des années 2000, on comptait environ 10 000 Crow qui vivaient, pour la plupart, en dehors de la réserve.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  CROW  » est également traité dans :

PARENTÉ SYSTÈMES DE

  • Écrit par 
  • Daniel de COPPET
  •  • 8 727 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Les structures complexes »  : […] Les structures complexes rassemblent les systèmes de parenté qui ne déterminent pas par des règles positives le choix du conjoint, mais se contentent d'édicter des règles négatives qui précisent les limites des impossibilités de mariage, c'est-à-dire les degrés où l'union serait considérée comme incestueuse. Les critères positifs sont laissés à la disposition des individus et relèvent de facteurs […] Lire la suite

Pour citer l’article

Agnès LEHUEN, « CROW », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/crow/