HÉTÉROPTÈRES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Palomena prasina, punaise verte

Palomena prasina, punaise verte
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hémiptère : pièces bucales

Hémiptère : pièces bucales
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Hétéroptères : rostres

Hétéroptères : rostres
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Structure des pièces buccales

Les stylets chitineux (fig. 2 et 3), logés dans la gouttière labiale, naissent isolément de part et d'autre de la tête, mais ils se rapprochent symétriquement et se rassemblent tous les quatre en un faisceau unique à la faveur de coaptations qui se présentent sous la forme de crêtes et de rainures sculptées sur toute leur longueur. Les stylets mandibulaires flanquent latéralement l'ensemble et contribuent à lui donner une forme cylindrique régulière. Les stylets maxillaires, internes, ménagent entre eux deux canaux superposés ; l'un dorsal, sert à l'adduction des aliments, l'autre, ventral, conduit la salive dans les tissus piqués. Ces deux stylets maxillaires sont étroitement liés l'un à l'autre par des coaptations qui empêchent leur séparation dans le sens latéral mais permettent leur glissement l'un par rapport à l'autre dans le sens de la longueur, dispositif mécanique évoquant les fermetures à glissière en matière plastique. Le curseur (élément créant l'aspiration) est représenté par l'hypopharynx triangulaire, remarquablement profilé (fig. 2), mais celui-ci est fixe et les stylets glissent sur lui. Les stylets, une fois mis en place, ne se sépareront plus, mais ils seront remplacés à chaque mue comme toutes les autres pièces chitineuses de l'insecte.

Hémiptère : pièces bucales

Hémiptère : pièces bucales

Dessin

Pièces buccales d'un Hémiptère (d'après Weber). 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher

Bien avant la mue, le stylet du stade suivant s'édifie dans une gaine cellulaire, sorte de tube creux contenant un bourgeon, ou matrice, qui sécrète une couche de chitine, d'abord épaisse et visqueuse, qui produira le stylet. Puis la matrice et sa gaine vont s'étirer ; leur allongement est proportionnel à la longueur du stylet à élaborer. Chaque stylet a acquis sa forme définitive avant même sa mise en place. Le profil de chaque coaptation est donc élaboré de façon complètement indépendante de sa pièce complémentaire.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Jean-Yves TOULLEC, Robert GAUMONT, « HÉTÉROPTÈRES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 22 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heteropteres/