HÉRACLÉOPOLIS

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Ville d'Égypte antique située près du Fayoum, à proximité du Bahr Youssef, le bras du fleuve issu du Fayoum qui le rejoint à la hauteur d'Assiout. Le nom égyptien de la ville, Neni-Nesout, signifiait « l'enfant-royal » et se retrouve dans son nom arabe, Ahnas. Héracléopolis était la capitale du vingtième ou vingt et unième nome de Haute-Égypte. Cette ville joua un certain rôle religieux car c'était là que se trouvait la jambe droite d'Osiris ; celui-ci y avait d'ailleurs pris possession du trône de . C'était là également que l'on vénérait le dieu Herishef, « Celui qui est sur son lac », un dieu à tête de bélier dont les Grecs firent plus tard Arsaphès.

Site occupé depuis la préhistoire, Héracléopolis deviendra la capitale de l'Égypte lors le la première période intermédiaire, entre les années ~ 2280 et ~ 2052. En raison de la faiblesse des dynasties memphites, Khéti, nomarque d'Héracléopolis, va briguer le trône d'Égypte et l'obtiendra en s'imposant aux autres nomarques pour fonder la IXe dynastie. Les IXe et Xe dynasties héracléopolitaines dureront approximativement cent vingt ans, de ~ 2160 à ~ 2040 environ. L'Égypte connaîtra une brève période de stabilité au cours de laquelle la littérature se développera. Mais, très vite, Héracléopolis va se heurter à la puissance croissante de Thèbes. Malgré l'appui des nomarques d'Assiout, les Héracléopolitains, après de nombreuses péripéties, sont définitivement vaincus par le roi Mentouhotep Ier, pharaon de la XIe dynastie qui règne à partir de ~ 2065 environ et qui réunifiera l'Égypte.

—  Yvan KOENIG

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle, chargé de recherche au C.N.R.S, professeur à l'École pratique des hautes études (IVe section)

Classification


Autres références

«  HÉRACLÉOPOLIS  » est également traité dans :

ÉGYPTE ANTIQUE (Histoire) - L'Égypte pharaonique

  • Écrit par 
  • François DAUMAS
  •  • 12 245 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « La période des royautés multiples (2300-2050) »  : […] Ce bouleversement aboutit à un émiettement du pouvoir royal. Les VII e et VIII e dynasties sont extrêmement falotes. Les lacunes du papyrus royal de Turin et les contradictions des abréviateurs de Manéthon ne permettent guère de reconstruire leur histoire, qu'éclairent à peine de rares documents contemporains. De ce chaos de royautés multiples émergent deux dynasties qui tentent de refaire l'uni […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/egypte-antique-histoire-l-egypte-pharaonique/#i_20288

Pour citer l’article

Yvan KOENIG, « HÉRACLÉOPOLIS », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 05 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/heracleopolis/