HÉLOBIALES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Potamogeton natans

Potamogeton natans
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Embryon : développement

Embryon : développement
Crédits : Encyclopædia Universalis France

diaporama

Hydrocharitacées

Hydrocharitacées
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Aponogeton madagascariensis

Aponogeton madagascariensis
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin


Affinités phylogénétiques

Bien qu'étant indiscutablement des Monocotylédones, les Hélobiales montrent des affinités multiples avec l'ordre dicotylédoné des Ranales (ou Polycarpiques). Les deux groupes ont en commun non seulement l'habitat aquatique de beaucoup d'espèces, mais encore diverses particularités tant de leur appareil végétatif que de leur appareil reproducteur : souche souvent rhizomateuse, phyllotaxie, structure anatomique (laticifères, disposition des faisceaux, cambium intrafasciculaire peu développé), préfeuille unique ou deux préfeuilles, trimérie et acyclie florales, androcée uni- à multistaminal et cyclique ou spiralé, gynécée souvent apocarpe et cyclique ou spiralé, mode de formation du pollen, placentation, etc. Des Renonculacées ressemblent à des Alismatacées, des Cératophyllacées à des Naïadacées. Aucun autre ordre de Monocotylédones ne présente pareilles ressemblances avec les Dicotylédones. On en déduit que c'est dans le complexe des Ranales, des Hélobiales et de leurs ancêtres immédiats que s'est fait au cours de l'évolution le passage des Dicotylédones aux Monocotylédones.

Par ailleurs, les Hélobiales ont des affinités avec d'autres ordres de Monocotylédones : les Alismatacées et les Butomacées avec les Liliales (Liliiflores), les Potamogétoninées avec les Arales, etc. La famille des Lemnacées, par exemple, a été classée soit parmi les Hélobiales, soit parmi les Arales.

Aussi Emberger a-t-il réparti les familles des Hélobiales en deux ordres qu'il regarde comme deux lignées parallèles : en premier lieu, les Alismatales (Butomacées, Hydrocharitacées, Alismatacées, Juncaginacées, Scheuchzériacées et Aponogétonacées) rappelant à la fois les Ranales et les Liliales ; en second lieu, les Potamogétonales (Potamogétonacées, Zannichelliacées et Naïadacées d'Eckardt) apparentées aux Arales.

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 5 pages




Écrit par :

  • : docteur ès sciences, chef de département au Jardin botanique national de Belgique

Classification

Pour citer l’article

André LAWALRÉE, « HÉLOBIALES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/helobiales/