Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

LANGENSTEIN HEINRICH VON (1325-1397)

Écrivain fort savant, originaire de Hesse, professeur de théologie et vice-chancelier de l'université de Paris de 1363 à 1383, puis professeur à Vienne, Heinrich von Langenstein composa de nombreux ouvrages de philosophie, de sciences naturelles, d'astrologie, d'exégèse, de théologie et de spiritualité. Son œuvre la plus célèbre concerne l'ecclésiologie, le Grand Schisme d'Occident, surgi en 1378, l'ayant conduit en effet à développer et à défendre, en compagnie de son collègue Conrad de Gelnhausen, la doctrine conciliaire selon laquelle, dans l'Église, l'autorité souveraine appartient au concile œcuménique et non au pape. Il réussit même à entraîner l'université de Paris à souhaiter officiellement la réunion d'un tel concile (Epistola pacis, Epistola concilii pacis, 1381).

— Marcel PACAUT

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : professeur d'histoire du Moyen Âge à l'université de Lyon-II-Lumière

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )