Auteurs germaniques


GOTTFRIED DE STRASBOURG (XIIe-XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Denis COUTAGNE
  •  • 768 mots

Poète courtois allemand, auteur, en 1210 environ, de Tristan et Isolde. Les éléments biographiques concernant Gottfried de Strasbourg demeurent très pauvres et se réduisent aux suppositions qu'on peut tirer de son long poème, d'ailleurs inachevé et complété ensuite par Ulrich von Turhem et par Heinrich von Freibert ; on ignore même les dates de sa naissance et de sa mort et l'o […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gottfried-de-strasbourg/#i_0

HARTMANN VON AUE (1160 env.-entre 1205 et 1215)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 1 394 mots

Le premier en date des grands classiques du roman courtois en Allemagne (G. Zink). D'après les quelques témoignages littéraires qui nous sont parvenus (Wolfram d'Eschenbach, Gottfried de Strasbourg) et les renseignements qu'il nous a fournis lui-même dans ses œuvres, nous savons que Hartmann von Aue était d'origine souabe, chevalier de naissance non libre (dienstmann), ministér […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hartmann-von-aue/#i_0

HEINRICH VON MORUNGEN (mort en 1222)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 599 mots

Originaire du château de Morungen, près de Sangerhausen, en Thuringe, le ministérial Henrich von Morungen, un des grands représentants de l'été du Minnesang, fait ses débuts poétiques vers 1190. Des documents attestent son existence en 1217-1218. Ce sont là les seuls éléments sûrs dont nous disposons. À la charnière du xve et du […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-morungen/#i_0

HEINRICH VON OFTERDINGEN (XIIIe s.)

  • Écrit par 
  • Pierre SERVANT
  •  • 585 mots

C'est grâce à Novalis que le nom de Heinrich von Ofterdingen a gardé aujourd'hui toute sa puissance d'évocation ; comme il veut répliquer par un roman poétique au Wilhelm Meister de Goethe, qu'il juge trop réaliste et bourgeois, ce romantique de la première génération choisit tout naturellement de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-ofterdingen/#i_0

KONRAD VON WÜRZBURG (1230 env.-1287)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 586 mots

Écrivain le plus marquant de la seconde moitié du xiiie siècle, Konrad von Würzburg a laissé une œuvre considérable. Nous sommes peu renseignés sur sa vie, que seuls les noms de ses mécènes permettent de retracer à peu près. Konrad vit le jour à Wurzbourg vers 1230 ; ce n'est pas un aristocrate et il est appelé Meister ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/konrad-von-wurzburg/#i_0

LANGENSTEIN HEINRICH VON (1325-1397)

  • Écrit par 
  • Marcel PACAUT
  •  • 146 mots

Écrivain fort savant, originaire de Hesse, professeur de théologie et vice-chancelier de l'université de Paris de 1363 à 1383, puis professeur à Vienne, Heinrich von Langenstein composa de nombreux ouvrages de philosophie, de sciences naturelles, d'astrologie, d'exégèse, de théologie et de spiritualité. Son œuvre la plus célèbre concerne l' […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/heinrich-von-langenstein/#i_0

REINMAR DE HAGUENAU (1170 env.-env. 1208/1209)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 553 mots

Nous ignorons pratiquement tout de la vie de Reinmar l'Ancien, que Gottfried de Strasbourg surnomme « le rossignol de Haguenau ». On pense qu'il est né vers 1170, et on a de bonnes raisons de situer sa mort vers 1208-1209. Si Reinmar a passé la plus grande partie de sa vie à Vienne, à la cour des ducs d'Autriche, les Babenberg, on doute aujourd'hui qu'il en […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reinmar-de-haguenau/#i_0

ROSENPLÜT HANS (1400/1405 env.-env. 1470)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 481 mots

Grâce aux archives, la vie de Hans Rosenplüt, surnommé « Le Bavard » (Schnepperer), se laisse à peu près reconstituer. Il naît entre 1400 et 1405, sans doute à Nuremberg ; en 1426, il devient citoyen régulier de cette ville libre où il exerce, dès 1427, le métier de maître sellier. En 1431 il participe à la guerre contre les Hussites et, vers 1440, il reçoit une charge d'inspec […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/hans-rosenplut/#i_0

RUDOLF VON EMS (mort en 1254 env.)

  • Écrit par 
  • Claude LECOUTEUX
  •  • 489 mots

On ignore les dates de naissance et de décès de Rudolf von Ems, et la vie de ce grand écrivain reste dans l'ombre. Il est issu d'une famille de ministériaux au service de la famille de Montfort, et originaire d'Ems (Domat, au-dessus de Chur, dans la région du lac de Constance) avant de s'installer en Autriche, dans le Vorarlberg. Poète à la cour des Hohenst […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/rudolf-von-ems/#i_0

SUSO (entre 1296 et 1302-1366)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 329 mots

Plus connu en France sous le nom latinisé de Suso, le dominicain Heinrich Seuse suivit d'abord l'exemple des pères du désert ; son tempérament exalté le poussait vers un ascétisme presque morbide ; sous l'influence d'Eckhart, il s'exerça à une spiritualité plus intérieure. Dans un langage apparenté à celui des poètes courtois de son pays, il a chanté une expérience personnelle d'amour […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/suso/#i_0

TAULER JOHANN (1300 env.-1361)

  • Écrit par 
  • Maurice de GANDILLAC
  •  • 1 306 mots

Comme Suso et dans le même milieu que lui, les couvents et les paroisses citadines de Rhénanie, Tauler fut avant tout prédicateur et directeur de conscience. Avec Suso, il fut l'un des plus célèbres disciples et continuateurs de Maître Eckhart. Néanmoins, estimé de Luther, Tauler échappera aux méfiances de Bossuet […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/johann-tauler/#i_0

WOLFRAM D'ESCHENBACH (1170 env.-env. 1220)

  • Écrit par 
  • Danielle BUSCHINGER
  •  • 1 160 mots

Wolfram, chevalier bavarois, est un des grands poètes qui ont présenté aux milieux courtois allemands la matière d'œuvres françaises, selon une technique (l'« adaptation courtoise ») qui respecte les structures narratives mais joue sur l'originalité de la mise en œuvre. Son Parzival est une adaptation du Perceval de […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/wolfram-d-eschenbach/#i_0