Abonnez-vous à Universalis pour 1 euro

HARPE, en bref

Styles musicaux

Au Moyen Âge, la harpe accompagne la cantillation des poèmes épiques dans les pays celtiques et nordiques. Vers le xive siècle, elle devient un des instruments solistes privilégiés des cours européennes, notamment en Italie : Claudio Monteverdi écrit un célèbre solo de arpa doppia pour son Orfeo (1607), afin d'accompagner le chant de son héros au troisième acte de son ouvrage. Jusqu'au xixe siècle, la harpe fait rarement partie des orchestres. Ce n'est qu'à partir de la Symphonie fantastique d'Hector Berlioz (1830) que cet instrument se généralise dans les œuvres symphoniques. À la fin du xixe siècle et au xxe, les compositeurs en font un usage de plus en plus large : la harpe doit à la Française Lily Laskine (1893-1988) d'être redevenue un instrument soliste à part entière.

La suite de cet article est accessible aux abonnés

  • Des contenus variés, complets et fiables
  • Accessible sur tous les écrans
  • Pas de publicité

Découvrez nos offres

Déjà abonné ? Se connecter

Écrit par

  • : musicologue, analyste, chef de chœur diplômée du Conservatoire national supérieur de musique de Paris, chargée de cours à Columbia University, New York (États-Unis)

. In Encyclopædia Universalis []. Disponible sur : (consulté le )

Médias

Harpe : exemple sonore (2)

Harpe : exemple sonore (2)

Harpe : exemple sonore (1)

Harpe : exemple sonore (1)

Harpe : exemple sonore (3)

Harpe : exemple sonore (3)

Voir aussi