HAROLD II (1022 env.-1066) roi d'Angleterre (1066)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À la mort, en 1053, de son père Godwin, comte de Wessex et de Kent, Harold, qui avait reçu le comté d'Est-Anglie en 1044, devint l'homme puissant d'Angleterre. En 1057, il obtint des comtés pour ses trois frères, Tostig, Gyrth et Leofwine et n'eut pour seul rival que Léofric de Mercie. En 1065, faisant droit aux revendications des Northumbriens révoltés contre Tostig, leur comte, Harold donna le comté au souverain de Mercie, et s'aliéna ainsi définitivement Tostig. Édouard le Confesseur l'aurait désigné, sur son lit de mort, comme héritier du trône, au mépris des promesses qu'il avait faites antérieurement à Guillaume le Bâtard, duc de Normandie. Aussi, quand Harold prit le pouvoir, à la mort d'Édouard (5 janvier 1066), il dut immédiatement faire face aux menaces de Guillaume et d'un autre prétendant, Harald III Hårdråde, roi de Norvège, ainsi qu'à l'hostilité de Tostig. En mai, Harold mobilisa sa flotte et son armée contre une éventuelle invasion de Guillaume, mais il dut les employer à repousser les attaques de Tostig sur les côtes sud et est d'Angleterre et, en septembre, à court de vivres, fut contraint de les renvoyer. Rien ne s'opposait plus à ce que Guillaume traversât la Manche. Tostig et Harald III joignirent leurs forces et envahirent l'Angleterre, mais ils furent défaits et tués par Harold à Stamford Bridge, dans le Yorkshire, le 25 septembre. Trois jours plus tard, Guillaume débarquait en Angleterre. Harold l'attaqua près de Hastings. Au cours de la bataille, il fut tué ainsi que Gyrth et Leofwine. Guillaume, devenant Guillaume Ier, monta sur le trône d'Angleterre ; la période anglo-saxonne de l'histoire d'Angleterre se terminait.

—  Universalis

Classification

Autres références

«  HAROLD II (1022 env.-1066) roi d'Angleterre (1066)  » est également traité dans :

CONQUÊTE DE L'ANGLETERRE PAR LES NORMANDS

  • Écrit par 
  • Pascal BURESI
  •  • 249 mots
  •  • 1 média

Guillaume, duc de Normandie (1035-1087), envahit l'Angleterre en 1066 parce qu'il refuse que le comte Harold de Wessex soit couronné roi d'Angleterre à sa place. En effet, le roi Édouard le Confesseur (1005-1066), fils de sa grand-tante, lui avait promis le trône en 1064. Le comte Harold est tué le 14 octobre 1066 à la bataille de Hastings défait par Guillaume, qui se fait couronner roi à l'abbaye […] Lire la suite

GUILLAUME LE CONQUÉRANT (1027 env.-1087)

  • Écrit par 
  • Jacques BOUSSARD
  •  • 2 472 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « La conquête »  : […] C'est alors que Guillaume va réaliser un dessein qu'il a mûri pendant plusieurs années : Édouard le Confesseur, roi d'Angleterre, fils d'Emma de Normandie, grand-tante de Guillaume, meurt au début de 1066 ; mais un seigneur saxon d'origine danoise, Harold, fils de Godwin, se fait couronner roi. Les droits de Harold et ceux de Guillaume étaient également contestables. Deux autres personnages, Tost […] Lire la suite

HASTINGS BATAILLE D' (14 oct. 1066)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 398 mots

Défaite d'Harold II et des Saxons, vaincus par Guillaume, duc de Normandie, la bataille d'Hastings fait des Normands les nouveaux maîtres de l'Angleterre. À la mort d'Édouard le Confesseur, le 5 janvier 1066, Harold, comte de Wessex et homme fort du pays, est couronné roi dès le lendemain. Prétendant lui aussi à la couronne, Guillaume embarque pour l'Angleterre le 27 septembre avec une armée de 4  […] Lire la suite

TAPISSERIE DE BAYEUX - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Christophe MOREAU
  •  • 607 mots

ix e  siècle La réalisation de la tenture murale d'Oseberg, découverte dans un tombeau naval à Oseberg (Norvège), dont les fragments, restitués et conservés à l'Universitetets Oldsakamling d'Oslo, présentent une procession de personnages, à pied ou à cheval, enserrés entre deux bordures ornées de motifs géométriques. 1064 Le roi Édouard d'Angleterre charge son beau-frère Harold, comte de Wessex, […] Lire la suite

Les derniers événements

Royaume-Uni. Tension après l'élection de Bobby Sands au Parlement de Londres. 9-30 avril 1981

Le 9, des élections partielles ont lieu dans le comté catholique de Fermanagh. Face à Harold West, ancien leader du Parti unioniste officiel, se présente Robert, dit « Bobby », Sands, ancien membre de l'I.R.A. provisoire, qui purge une peine de quatorze ans de prison pour détention d'armes […] Lire la suite

Pour citer l’article

« HAROLD II (1022 env.-1066) roi d'Angleterre (1066) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/harold-ii/