HAGUENAU

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

C'est moins à son site qu'à sa bonne fortune politique qu'est dû le développement de Haguenau. Ses origines remontent au xie siècle : en 1030, Hugues IV d'Eguisheim fonde un château dans une île de la Moder ; son fils, le pape Léon IX, consacre la chapelle castrale en 1050. Après son passage à la famille des Hohenstaufen, le château est transformé par Frédéric Barberousse et devient château impérial ; élevée entre 1170 et 1184, la chapelle palatine (détruite en 1687) comprenait trois nefs superposées. Une agglomération se développe rapidement autour du château. Une première charte de franchises est accordée par Frédéric Barberousse en 1164. L'ensemble des privilèges de la ville libre de Haguenau forme sa Constitution, que les empereurs octroyèrent à d'autres villes sous le nom de Constitution de Haguenau. La ville atteint sa plus grande extension en 1315, avec sa troisième enceinte. Aux xive et xvie siècles, elle occupe le deuxième rang parmi les villes d'Alsace, derrière Strasbourg. Elle est le chef-lieu de la Décapole (alliance des dix villes libres). Elle connaît une intense activité intellectuelle aux xve et xvie siècles. Elle décline ensuite rapidement, avec les guerres de Religion, la guerre de Trente Ans et l'incendie de 1677.

France : carte administrative

carte : France : carte administrative

carte

Carte administrative de la France métropolitaine. 

Crédits : Encyclopædia Universalis France

Afficher l'atlas

—  Thérèse CHARMASSON

Écrit par :

Classification

Autres références

«  HAGUENAU  » est également traité dans :

ALSACE

  • Écrit par 
  • Françoise LÉVY-COBLENTZ, 
  • Raymond WOESSNER
  • , Universalis
  •  • 6 606 mots
  •  • 2 médias

Dans le chapitre « Libertés et urbanisme dans le cadre du Saint Empire romain germanique »  : […] Au xii e  siècle commence l'âge d'or des cités. Des campagnards abandonnent la glèbe pour l'artisanat et le négoce, déjà pleins de promesses lucratives, et c'est l'éclosion de villes nouvelles, l'agrandissement des anciennes. Après Strasbourg obligée d'élargir plusieurs fois son enceinte, Haguenau, sise aux portes d'un château impérial, reçoit un privilège de Frédéric Barberousse (1164). Au xiii e […] Lire la suite

DÉCAPOLE ALSACIENNE

  • Écrit par 
  • Jean MEYER
  •  • 541 mots

Connue sous le nom alsacien de gemeine Richstette , la Décapole est une ligue de dix villes alsaciennes fondée dès 1342 à Sélestat dans le double but d'assistance réciproque vis-à-vis de tiers et d'arbitrage interne. Placée sous le patronage du grand bailli d'Empire résidant à Haguenau, elle est reconnue, par fondation impériale de 1354, par Charles IV. Officiellement dissoute en 1378, rétablie en […] Lire la suite

Les derniers événements

France. Multiplication des actes racistes. 4-24 juin 2004

, sont recouvertes d'inscriptions néo-nazies. Depuis le mois d'avril, les actes racistes visant les communautés juive et musulmane se sont multipliés en Alsace. Les profanations de sépultures, toutes confessions confondues, connaissent une recrudescence depuis deux mois à travers l'ensemble du pays. Le 24, une cinquantaine de tombes musulmanes du cimetière militaire de Haguenau (Bas-Rhin) sont dégradées et recouvertes de symboles néo-nazis. […] Lire la suite

Pour citer l’article

Thérèse CHARMASSON, « HAGUENAU », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/haguenau/