GYMNOPHIONES ou CÉCILIES ou AMPHIBIENS APODES

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Plus connus sous les noms d'apodes ou de cécilies, les Gymnophiones sont des Amphibiens caractérisés par l'absence de membres et un corps allongé, annelé, dont le derme renferme des écailles minéralisées traduisant par leurs disposition la segmentation du corps. Habitant les contrées chaudes de l'Ancien Monde (Afrique tropicale, îles de l'océan Indien, Insulinde) et de la moitié nord de l'Amérique du Sud, les apodes mènent une vie fouisseuse, à la manière des vers de terre (leurs yeux réduits sont recouverts par le tégument, voire par les os du crâne), mais certains, adaptés à la vie dans les marais, sont nageurs. Tous sont carnivores. La reproduction est soit ovipare (le genre indien Ichthyophis est d'ailleurs connu pour prendre soin de sa ponte), soit ovovivipare (chez le Typhlonectes sud-américain, les vastes branchies de la larve s'appliquent contre la paroi utérine maternelle et sont fonctionnelles pour la respiration ; elles disparaissent après la mise bas).

L'étude comparée de leur distribution géographique actuelle, avec celle de leur phylogénie reconstituée par l'analyse cladistique, permet de penser qu'ils sont originaires du Gondwana dont le démantèlement durant le Secondaire aurait provoqué la séparation des divers groupes de Gymnophiones.

Ceux-ci se différencient des Anoures et des Urodèles par leur plus grand nombre de vertèbres et par un toit dermique crânien non fenestré où ne s'ouvrent que les orbites et les narines, ce qui peut être considéré comme un héritage d'ancêtres de grade stégocéphale, à moins qu'il ne s'agisse d'un état régressif dû au mode de vie fouisseur.

—  Armand de RICQLÈS

Écrit par :

  • : professeur au Collège de France, chaire de biologie historique et évolutionnisme

Classification


Autres références

«  GYMNOPHIONES ou CÉCILIES ou AMPHIBIENS APODES  » est également traité dans :

AMPHIBIENS ou BATRACIENS

  • Écrit par 
  • Pierre CLAIRAMBAULT, 
  • Philippe JANVIER, 
  • Jean-Claude RAGE
  •  • 6 161 mots
  •  • 17 médias

Dans le chapitre « Évolution »  : […] On considère désormais que, des trois groupes actuels d'Amphibiens, ce sont les Urodèles et les Anoures qui sont les plus étroitement apparentés et sont regroupés sous le nom de Batrachia, tandis que les Gymnophiones constituent leur groupe frère . À l'état fossile, on connaît peu de lissamphibiens antérieurs au Crétacé, le plus ancien étant un anoure très primitif, […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/amphibiens-batraciens/#i_42158

Pour citer l’article

Armand de RICQLÈS, « GYMNOPHIONES ou CÉCILIES ou AMPHIBIENS APODES », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 29 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gymnophiones-cecilies-amphibiens-apodes/