KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Autres thèmes de recherche

De la série de travaux impressionnants menés par Kirchhoff dans les domaines les plus divers de la physique, il faut encore détacher son application de la théorie mécanique de la chaleur aux processus physiques et chimiques (1858), ses apports à la théorie de la diffraction, de la réflexion et de la réfraction de la lumière, et sa détermination des constantes de Poisson en élasticité.

Il découvre avec Bunsen le caractère spécifique du spectre de la lumière émise par chaque corps chimique et ajoute le césium et le rubidium à la liste des éléments connus. Il montre aussi que les corps interposés entre la source lumineuse et le spectroscope absorbent les raies du spectre qu'ils sont eux-mêmes capables d'émettre ; sa collaboration avec Bunsen atteint son point culminant avec l'exploration des spectres d'émission et d'absorption des éléments chimiques (1859-1861).

En 1865, Kirchhoff est élu vice-recteur de l'université de Heidelberg. L'université de Berlin lui offre une chaire en 1870 ; il accepte finalement sa nomination comme professeur de physique théorique en 1875. Ses Leçons de physique mathématique : mécanique (Vorlesungen über mathematische Physik : Mechanik), publiées en 1876, montrent sa méfiance à l'égard de la notion de force qu'il considère comme une notion auxiliaire par rapport au mouvement.

Se limitant à la « description » des phénomènes – et non à leur explication –, il renonce non seulement aux hypothèses incertaines, mais également à la mise en lumière de causes et de relations profondes. Cette manière d'envisager les choses, tout en ne versant pas dans les excès de la phénoménologie, s'est imposée à Kirchhoff du fait de l'absence de progrès créateur dans d'autres domaines de la physique trop dominés par la théorie.

L'achèvement de son œuvre en matière de physique théorique a donné lieu à des publications posthumes.


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages

Écrit par :

Classification

Autres références

«  KIRCHHOFF GUSTAV (1824-1887)  » est également traité dans :

BUNSEN ROBERT WILHELM (1811-1899)

  • Écrit par 
  • Georges KAYAS
  •  • 472 mots
  •  • 1 média

Après sa thèse de doctorat, Enumeratio ac descriptio hygrometrorum (1830), Bunsen est nommé privat dozent à Göttingen (1833), puis il succède à Wöhler à l'école polytechnique de Kassel (1836). En 1838, il est professeur extraordinaire à Warburg, puis professeur en titre (1842) ; dix ans plus tard, il succède à Léopold Gmelin à Heidelberg, où il a séjourné jusqu'à sa mort. C'est en 1851 qu'il fai […] Lire la suite

DIFFRACTION, physique

  • Écrit par 
  • Viorel SERGIESCO
  •  • 730 mots

Écart, par rapport aux lois de l'optique géométrique (propagation rectiligne, etc.), de la propagation des ondes (acoustiques, optiques, etc.), en présence d'un obstacle ou, plus généralement, modification de la propagation libre des ondes dont la longueur d'onde n'est pas négligeable devant les dimensions de l'obstacle. En physique ondulatoire, à l'approximation « géométrique », il n'y a propagat […] Lire la suite

PLANCK MAX (1858-1947)

  • Écrit par 
  • Josef SMOLKA
  •  • 1 960 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Berlin et l'information de l'actualité scientifique »  : […] Pour les physiciens allemands d'alors, Berlin était un centre d'importance unique et en y revenant Planck pouvait mesurer combien les travaux de Maxwell et de Hertz en avaient modifié l'atmosphère. Il réagit à sa manière en se consacrant à la recherche des liens entre les processus thermodynamiques et électrodynamiques, et en essayant l'étude des ondes électrodynamiques émises par le corps chauffé […] Lire la suite

PSYCHANALYSE

  • Écrit par 
  • Pierre KAUFMANN
  •  • 17 217 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La tentation des modèles »  : […] Pour emprunter un premier exemple aux débuts de la carrière de Freud, on sait que l'investigation du psychisme « par couches » relève d'une méthodologie sérielle dont le Freud des Études sur l'hystérie a caractérisé la démarche selon trois dimensions, correspondant au triple champ du conscient, du préconscient et de l' inconscient. De la première, linéaire, relève l'ordre chronologique des souveni […] Lire la suite

SPECTROSCOPIE

  • Écrit par 
  • Michel de SAINT SIMON
  •  • 5 066 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Historique »  : […] Isaac Newton est le fondateur de la spectroscopie. Il a été le premier à comprendre que l'étalement des couleurs par le prisme est lié à la nature intrinsèque de la lumière et n'est pas inhérente au prisme (1666). En adjoignant au prisme un trou d'entrée pour mieux définir la source et un dispositif de focalisation, il a construit le premier spectroscope. Le domaine de la lumière visible, alors […] Lire la suite

Pour citer l’article

Wolfgang SCHREIER, « KIRCHHOFF GUSTAV - (1824-1887) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 octobre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/gustav-kirchhoff/