COSTELEY GUILLAUME (1531 env.-1606)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Célèbre compositeur de chansons de la fin du xvie siècle, Guillaume Costeley naît sans doute à Pont-Audemer et exerce auprès de Charles IX les fonctions (qu'il conservera sous Henri III) d'organiste et de valet de chambre. En 1571, on le trouve à Évreux, où il résidera principalement jusqu'à sa mort (survenue dans cette ville), et où il fonde en 1575 le fameux concours de composition connu sous le nom de Puy de musique d'Évreux. De son œuvre d'orgue ne subsiste qu'une seule pièce, intitulée Fantaisie sur orgue ou espinette. Il publia la première de ses chansons dès 1552. La plupart parurent en 1570, chez Le Roy et Ballard, en un recueil portant le titre de Musique de Guillaume Costeley, et comprenant quatre-vingt-quinze chansons à quatre voix, sept à cinq voix, une à six voix et trois motets. Une quarantaine d'autres sont réunies dans divers recueils du temps. Grand humaniste, ami de Baïf et de Rémy Belleau, il fit le lien entre les dernières œuvres de Janequin et les courants italianisants de la fin du siècle, ce dont témoignent en particulier la forme strophique assez souvent utilisée par lui et l'importance qu'il accorda à l'écriture verticale. Il se livra, non seulement pour les voix, mais pour les instruments, à de curieuses expériences en tiers de ton.

—  Marc VIGNAL

Écrit par :

Classification


Autres références

«  COSTELEY GUILLAUME (1531 env.-1606)  » est également traité dans :

CONTREPOINT

  • Écrit par 
  • Henry BARRAUD
  •  • 4 645 mots

Dans le chapitre « Du contrepoint à l'harmonie »  : […] À ce stade très évolué de la musique polyphonique commence à se manifester un sentiment harmonique diffus, dont la signification pour nous est évidemment différente de ce qu'elle fut pour les musiciens de l'époque. Les agrégats sonores résultant des rencontres entre les parties reçoivent en effet aujourd'hui un nom et une fonction empruntés à un langage dont la syntaxe était alors totalement incon […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/contrepoint/#i_14793

Mignonne, allons voir si la rose..., COSTELEY (Guillaume)

  • Écrit par 
  • Alain FÉRON
  •  • 420 mots

Dans le chapitre « Auteur »  : […] Vers l'âge de 30 ans, Costeley devient organiste et valet de chambre du roi Charles IX, charges qu'il continue d'occuper auprès d'Henri III puis d'Henri IV, dont il semble être le conseiller au moins jusqu'en 1599. Il fréquente le cercle des poètes humanistes - Jean Antoine de Baïf , Rémy Belleau, Thibault de Courville... -, fondateur, en 1570, d'une académie de poésie et de musique dont l'influen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/mignonne-allons-voir-si-la-rose-costeley-guillaume/#i_14793

Pour citer l’article

Marc VIGNAL, « COSTELEY GUILLAUME (1531 env.-1606) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guillaume-costeley/