GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE)Mémoires et débats

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Médias de l’article

Joyeux Noël, de Christian Carion, 2005, affiche

Joyeux Noël, de Christian Carion, 2005, affiche
Crédits : UGC Films/ Album/ AKG-Images

photographie

Stéphane Audoin-Rouzeau

Stéphane Audoin-Rouzeau
Crédits : D.R.

photographie

Monument aux morts, Chabanais (Charente)

Monument aux morts, Chabanais (Charente)
Crédits : Gilles Beauvarlet, 2008/ Région Poitou-Charentes, inventaire général du patrimoine culturel

photographie


Débats historiographiques et pistes de recherche

Comme pour tout événement historique, le questionnement des chercheurs sur la Grande Guerre dépend d'un contexte et évolue donc avec le temps. La génération de l'après-guerre avait largement concentré ses efforts sur le problème des causes et des responsabilités de la guerre, question déterminante pour les relations internationales des années 1920 et 1930, dans le contexte de la remise en cause du traité de Versailles. La guerre elle-même était étudiée à travers une histoire militaire traditionnelle, l'« histoire-bataille », plus attentive aux mouvements des unités et aux décisions des généraux qu'au sort des combattants. Les années 1940 et 1950 montrent ensuite un intérêt assez faible pour la Grande Guerre. Celle-ci suscite de nombreuses recherches à partir des années 1960, en lien avec la croissance des universités. À cette époque, avec l'essor d'une histoire sociale marquée par le marxisme, le questionnement sur 1914-1918 s'élargit : la révolution russe, le socialisme, les groupes sociaux en guerre tels que les femmes et les ouvriers deviennent des objets d'étude. Depuis les années 1990, sans qu'aucune de ces pistes soit épuisée, on assiste à de nouveaux débats.

La ténacité des combattants en question

En France, à mesure que disparaissait l'expérience directe du combat et même du service militaire (supprimé en 1997), la vie des combattants dans les conditions extrêmes de la guerre des tranchées et leur longue endurance est apparue de plus en plus « incompréhensible ». Ce dernier terme est ainsi le sous-titre choisi par l'historien Jean-Baptiste Duroselle pour un ouvrage de référence paru en 1994. Comme beaucoup d'autres, il posait la question : « Comment ont-ils tenu ? » L'interrogation porte à la fois sur la société dans son ensemble, et sa capacité à affronter la guerre avec cohésion dans la durée, et plus spécifiquement sur le [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 8 pages




Écrit par :

  • : agrégé, docteur en histoire, professeur en classes préparatoires

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

André LOEZ, « GUERRE MONDIALE (PREMIÈRE) - Mémoires et débats », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 septembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/guerre-mondiale-premiere-memoires-et-debats/