SVIRIDOV GUEORGUI VASSILIEVITCH (1915-1998)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Dans l'ombre de Chostakovitch, de Khatchatourian et de Kabalevski, Sviridov est considéré comme l'un des maîtres de la musique vocale russe. Mais il laisse aussi l'image d'un compositeur qui a suivi fidèlement les directives du pouvoir soviétique en matière de création musicale, même si la voie qu'il avait choisie lui permettait de ne jamais tomber dans une illustration servile de ces objectifs.

Né à Fatezh, près de Koursk, le 16 décembre 1915, il commence ses études musicales à Koursk (1929-1932) avant de venir travailler au conservatoire de Leningrad ; il y étudie le piano avec Isaïe Braudo et Maria Yudina (1932-1936) puis la composition avec P. Razianov et Dmitri Chostakovitch (à partir de 1937). Il remporte son diplôme de composition en 1941. Ses premières œuvres datent de l'époque de ses études : le Concerto pour piano no 1 (1936-1939), l'opérette Un vrai fiancé (1939), la Symphonie pour orchestre à cordes (1940). Dans Le Chant du pèlerin, pour basse et orchestre (1943), il révèle ses affinités pour la musique vocale, qui occupera l'essentiel de son œuvre. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, il commence une carrière de pianiste mais ses activités de compositeur prennent vite le dessus. En 1945, il reçoit le prix Staline pour son Trio avec piano. À partir de la fin des années 1940, le manifeste de Jdanov, le trop fameux ministre de la Culture de Staline, condamne les musiques modernistes et prône un retour aux sources populaires dans un langage accessible à tous. Sviridov s'engouffre alors dans le créneau qui s'ouvre devant lui et s'avère être l'un des rares compositeurs soviétiques à signer une musique de qualité, parfois un peu grandiloquente, répondant à ces critères. Il se fixe à Moscou en 1956. Entre 1962 et 1974, il est secrétaire de l'Union des compositeurs de l'U.R.S.S. puis président de l'Union des c [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « SVIRIDOV GUEORGUI VASSILIEVITCH - (1915-1998) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gueorgui-vassilievitch-sviridov/