GROUPE DES DIX

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

À l'occasion des difficultés monétaires internationales des années 1960, il est devenu nécessaire d'organiser une collaboration étroite entre les autorités des principaux pays industrialisés du monde occidental, dans un cadre moins vaste et moins officiel que celui du F.M.I. ou de l'O.C.D.E. Ainsi, forts de l'expérience du pool de l'or créé au printemps de 1961, les représentants des banques centrales de dix pays réunis la même année à Vienne (république fédérale d'Allemagne, Belgique, Pays-Bas, Italie, France, Japon, Suède, États-Unis, Canada, Royaume-Uni) prirent l'initiative d'accroître les ressources insuffisantes du F.M.I. en signant avec ce dernier des « accords généraux d'emprunt » ; ceux-ci mettaient à la disposition du Fonds, en cas de besoin, un montant supplémentaire de 6 milliards de dollars en leurs propres monnaies nationales (ce qui est différent d'une augmentation des quotas, où chaque pays aurait dû verser de l'or et des devises). Il s'agissait surtout de venir en aide au Royaume-Uni et aux États-Unis, dont les balances des paiements étaient déséquilibrées par des déplacements massifs de capitaux. Aussi les pays européens y virent-ils, en fait, un moyen de renforcer leur pouvoir de négociation vis-à-vis de leurs partenaires anglo-saxons et d'exercer un certain contrôle sur l'utilisation des concours du Fonds.

Les difficultés persistantes du système monétaire international vont, en 1963, confirmer ces pays dans leur désir de se constituer définitivement en groupe des Dix (en fait onze, si l'on compte la Suisse, admise à participer en tant qu'observateur à partir de 1964) pour étudier la situation des paiements internationaux, déterminer les besoins futurs des réserves internationales et préparer à l'intention du F.M.I. des propositions de réforme. Dès lors, malgré l'absence de structure permanente et avec un statut purement consultatif, mais bénéficiant du concours des organismes officiels existants, F.M.I., B.R.I., O.C.D.E., qui lui communiquent études et informations et assurent le secrétariat de s [...]

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

Classification

Les derniers événements

Nigeria. Nouveaux enlèvements d’élèves. 8 février - 2 mars 2021

Le 8, les autorités de l’État de Zamfara annoncent la reddition, contre son amnistie, d’Awwalun Daudawa, le chef du groupe armé qui avait kidnappé trois cent quarante-quatre élèves d’un pensionnat de Kankara, dans l’État de Katsina, en décembre 2020, pour le compte de Boko Haram. Le 17, trente […] Lire la suite

Belgique. Condamnation d’un ancien diplomate iranien pour terrorisme. 4 février 2021

Le tribunal correctionnel d’Anvers condamne un ancien diplomate attaché à l’ambassade d’Iran en Autriche, Assadollah Assadi, à vingt ans de prison pour « tentative d’assassinat à caractère terroriste » et « participation à un groupe terroriste », pour avoir coordonné un projet d’attentat contre […] Lire la suite

France – Mali – Niger. Pertes françaises et opération djihadiste. 2 janvier - 19 février 2021

concrétiser. Le 30, un rapport de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma) confirme que la frappe française contre Bounti a tué au moins vingt-deux personnes, dont dix-neuf civils et trois membres du groupe armé terroriste de la katiba Serma […] Lire la suite

France. Aménagement des mesures de restriction liées à la Covid-19. 1er-29 janvier 2021

culturels le 7, comme cela avait été initialement prévu. À partir du 4, les universités sont autorisées à accueillir au maximum dix étudiants, sélectionnés parmi « les plus fragiles », dans les cours en présentiel. Ces derniers étaient suspendus depuis octobre 2020. Le 5, alors que le gouvernement […] Lire la suite

Suisse. Programme de Nestlé en faveur de la neutralité carbone. 3 décembre 2020

Estimant que la lutte contre le changement climatique est « un impératif pour la réussite à long terme de nos activités », le directeur général de Nestlé, Mark Schneider, présente un programme de réduction de l’empreinte carbone du groupe agroalimentaire d’un montant estimé à 3,2 milliards […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-Paul HUET, « GROUPE DES DIX », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 juillet 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/groupe-des-dix/