GRAPHOLOGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Analogie et symbolisme en graphologie

L'écriture manuscrite est une manifestation de l'individualité, elle est une trace de la motricité et elle est sensible aux émotions, il est donc légitime de s'interroger sur ses relations avec la personnalité. Pour étudier cette question, il suffit de mettre en œuvre une démarche scientifique élémentaire : décrire objectivement l'écriture d’une part, la personnalité d’autre part, et mesurer la corrélation entre les deux descriptions. Cette démarche peut être exploratoire ou destinée à vérifier des hypothèses précises. Il restera ensuite à expliquer les faits éventuellement mis en évidence ou à approfondir leur signification. Si les graphologues procédaient ainsi, il n'y aurait pas lieu de s'interroger sur le caractère scientifique de la graphologie. Mais il suffit de parcourir les traités et les manuels de graphologie pour constater que les nombreuses correspondances signalées entre le graphisme et la personnalité ne sont jamais obtenues de cette manière…

Les graphologues, dans leur immense majorité, sont hostiles à toute mesure des caractères de l'écriture (graphométrie). Ils valorisent fortement l'impression immédiate. La description n'est souvent pas distinguée de l'interprétation. Les acquis des sciences de l'écriture sont ignorés. Pour la psychologie, les graphologues se réfèrent au sens commun et à des caractérologies anciennes. L'observation, tant celle de l’écriture que celle de la personnalité, est souvent évaluative (notamment en faisant de l'harmonie un signe de supériorité dans tous les domaines).

Pour établir les relations entre écriture et personnalité, les graphologues font appel a une « loi de l'expression », qui énonce que les contenus psychiques s'expriment par des analogies et des symboles. Pour Jacqueline Peugeot, présidente d’honneur de la Société française de graphologie en 2018, dont le manuel sert de base à la formation des graphologues depuis plusieurs dizaines d’années, cette discipline s'appuie « sur des interprétations à base de raisonnements analogiques [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages


Écrit par :

Classification


Autres références

«  GRAPHOLOGIE  » est également traité dans :

KLAGES KARL LUDWIG (1872-1956)

  • Écrit par 
  • Pierre FAIDEAU
  •  • 1 171 mots

Né à Hanovre, Ludwig Klages étudia d'abord la physique et la chimie, puis, aux universités de Leipzig, Hanovre et Munich, la psychologie et la philosophie. C'est à Munich qu'il rédigea, en collaboration avec H. H. Busse, Die graphologische Praxis et Graphologischen Monathefte . Il vint en Suisse en 1917, à Rüschlikon, près de Zurich, chez la fille de Co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/karl-ludwig-klages/#i_32573

OPTIQUE - Optique cohérente

  • Écrit par 
  • Michel HENRY
  •  • 3 962 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « Traitement d'images »  : […] Une autre application directe de la cohérence est le traitement d'images, c'est-à-dire la modification de l'information contenue dans une image. Indiquons-en rapidement le principe, avant d'en préciser quelques-unes des nombreuses utilisations. Éclairons une photographie transparente (diapositive) par un faisceau parallèle de lumière cohérente. Chacun des points de la diapositive diffracte la lum […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/optique-optique-coherente/#i_32573

Voir aussi

Pour citer l’article

Michel HUTEAU, « GRAPHOLOGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 21 novembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/graphologie/