GODEFROI DE BOUILLON GODEFROI IV DE BOULOGNE dit (1061-1100)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils cadet d'Eustache, comte de Boulogne, et neveu, par sa mère, du duc de Basse-Lorraine Godefroi le Bossu, à qui il succéda indirectement en 1093, Godefroi de Bouillon prit la tête de l'une des branches de la première croisade, qui atteignit l'Orient par la voie danubienne. Apprécié pour sa dévotion et sa modestie, mais plus encore pour sa prestance, sa bravoure et sa force physique, il put user de son prestige pour modérer les rivalités et arbitrer les conflits nés du partage de la conquête. Il ne joua cependant aucun rôle décisif dans la direction des opérations, jusqu'à la prise de Jérusalem (15 juill. 1099), au cours de laquelle il se distingua en atteignant le premier le sommet de la muraille. Les barons francs préférèrent ce conciliateur sans ambitions, qui ne les inquiétait pas, à l'impétueux et intransigeant Raymond de Saint-Gilles, qui avait été désigné par le pape comme chef militaire de la croisade et avait joué un rôle de premier plan. Comme il avait refusé la couronne royale, ils lui offrirent le titre d'avoué du Saint-Sépulcre avec la charge de gérer cet État nouveau-né dont nul ne savait s'il était indépendant, sur le plan temporel, du Saint-Siège qui avait organisé la croisade. Godefroi mourut un an plus tard, et la légende s'empara vite de son personnage, auquel la postérité attribua une œuvre décisive dans la naissance de l'Orient latin.

—  Jean FAVIER

Écrit par :

  • : membre de l'Institut, directeur général des Archives de France

Classification


Autres références

«  GODEFROI DE BOUILLON GODEFROI IV DE BOULOGNE dit (1061-1100)  » est également traité dans :

BOUILLON DUCHÉ DE

  • Écrit par 
  • Hervé PINOTEAU
  •  • 1 320 mots
  •  • 1 média

Actuellement ville de Belgique (province de Luxembourg), Bouillon fut sous l'Ancien Régime le centre d'un petit État protégé par le roi de France. C'est à l'origine une possession des comtes d'Ardennes. Godefroi de Boulogne (mort en 1100), fils d'Ide d'Ardennes, reçut château et seigneurie de Bouillon de son oncle maternel Godefroi le Bossu, duc de Lorraine, et par là fut connu à travers les siècl […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/duche-de-bouillon/#i_18972

CROISADES

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  • , Universalis
  •  • 8 148 mots
  •  • 4 médias

Dans le chapitre « La première croisade »  : […] La première croisade, prêchée à Clermont par Urbain II lui-même , fut organisée par lui au cours d'un voyage dans le midi de la France. Son appel fut repris par de nombreux prédicateurs, parmi lesquels le célèbre Pierre l'Ermite, auquel la tradition postérieure attribua une part décisive dans la naissance de la croisade (c'est lui qui aurait révélé au pape les souffrances des chrétiens d'Orient). […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/croisades/#i_18972

LA JÉRUSALEM DÉLIVRÉE, Le Tasse - Fiche de lecture

  • Écrit par 
  • Pascaline NICOU
  •  • 999 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « Une épopée chrétienne »  : […] Le récit s'ouvre par l'investiture de Godefroi de Bouillon auquel Dieu confère la mission de libérer le Saint-Sépulcre. Mais les principaux chevaliers chrétiens, Renaud et Tancrède, sont détournés de la conquête de Jérusalem par la magicienne Armide, qui tente de séduire le plus grand nombre de chevaliers possible : « Elle déploie tous les artifices pour prendre/ dans ses filets quelque nouvel ama […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/la-jerusalem-delivree/#i_18972

LATINS D'ORIENT ÉTATS

  • Écrit par 
  • Jean RICHARD
  •  • 3 042 mots
  •  • 2 médias

La naissance des États latins d'Orient est la conséquence de deux des croisades organisées par la papauté pour la libération des chrétiens d'Orient . Au cours de la première croisade, des éléments de l'armée des croisés s'établirent successivement à Édesse (fin 1097), à Antioche (1098), à Jérusalem (1099) et finalement devant Tripoli (1102). En 1191, lors de la troisième croisade, le débarquemen […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/etats-latins-d-orient/#i_18972

TASSE LE (1544-1595)

  • Écrit par 
  • Jean-Michel GARDAIR
  •  • 2 996 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « De la « Gerusalemme liberata » à la « Gerusalemme conquistata » »  : […] Le Tasse est né à Sorrente, dans le royaume de Naples alors sous domination espagnole, le 11 mars 1544. Sa mère, Porzia De' Rossi, est issue d'une riche et noble famille napolitaine ; son père, Bernardo, de noble origine bergamasque, est alors secrétaire du prince de Salerne, Ferrante Sanseverino, avec des fonctions à la fois diplomatiques et militaires. Jusqu'à son établissement à Ferrare, en 156 […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-tasse/#i_18972

Pour citer l’article

Jean FAVIER, « GODEFROI DE BOUILLON GODEFROI IV DE BOULOGNE dit (1061-1100) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 01 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/godefroi-iv-de-boulogne-godefroi-de-bouillon/