ZARLINO GIOSEFFO (1517-1590)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Compositeur et théoricien italien qui tient une place importante dans l'histoire de la musique à cause de ses ouvrages théoriques, et notamment d'un traité en quatre volumes, Le Istitutioni harmoniche (1558), dont l'influence sur le développement du système diatonique fut des plus considérables. Élève d'Adriaan Willaert, Zarlino succéda à Cyprien de Rore comme maître de chapelle à Saint-Marc de Venise (1565). Il faut citer également les Dimostrationi harmoniche (1571) et les Sopplimenti musicali (1588). Il expose les principes du système diatonique pur et des proportions arithmétiques. La gamme de Zarlino est construite à partir d'accords parfaits majeurs (ainsi fa-la-do ou do-mi-sol). En voici la figuration nombrée : 1, 9/8, 5/4, 4/3, 3/2, 5/3, 15/8, 2, qui indiquent les rapports des fréquences de la gamme. De son vivant, Zarlino fut attaqué, notamment par son élève Vincenzo Galilei (Dialogo... della musica antica e della moderna, 1581, 1602, et Discorso... intorno all' opere di messer Gioseffo Zarlino da Chioggia, 1589) et par Giovanni Maria Artusi, lesquels défendent le système de Pythagore. Compositeur accompli, Zarlino a écrit des motets, des messes, des madrigaux.

—  Pierre-Paul LACAS

Écrit par :

  • : psychanalyste, membre de la Société de psychanalyse freudienne, musicologue, président de l'Association française de défense de l'orgue ancien

Classification


Autres références

«  ZARLINO GIOSEFFO (1517-1590)  » est également traité dans :

LE ISTITUTIONI HARMONICHE, G. Zarlino

  • Écrit par 
  • Juliette GARRIGUES
  •  • 1 176 mots
  •  • 1 média

Le compositeur et théoricien italien Gioseffe Zarlino (1517-1590) a joué un rôle fondamental dans ce que l'on peut qualifier de première révolution musicale. Son traité le plus important, Le Istitutioni harmoniche, divise in quattro parti (« Les Institutions harmoniques, divisé en quatre parties »), publié à Venise en 1558, présente une synthèse des différentes théories musical […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/le-istitutioni-harmoniche/#i_13211

GAMME

  • Écrit par 
  • Michel PHILIPPOT
  •  • 5 067 mots

Dans le chapitre « Les systèmes d'Aristoxène et de Zarlino »  : […] Opposés aux pythagoriciens en ce qu'ils n'attribuaient aucune valeur souveraine à la perfection des nombres, les disciples d' Aristoxène de Tarente ( iv e  siècle av. J.-C.) étaient cependant attachés à la théorie des divisions de la corde vibrante dans des rapports «  harmoniques » ; ils attribuaient à cette théorie une valeur à la fois physique […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/gamme/#i_13211

SECONDA PRATTICA

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 271 mots

Dans la préface de son Cinquième Livre de madrigaux , publié en 1605, Monteverdi explique que sa méthode de composition constitue une seconda prattica (« seconde pratique »), qui remplace la prima prattica (« première pratique »), dont Gioseffo Zarlino (1517-1590) avait fixé les règles en matière de consonances et de dissonances […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/seconda-prattica/#i_13211

TEMPÉRAMENT, musique

  • Écrit par 
  • Antoine GARRIGUES
  •  • 1 188 mots

Avant la gamme diatonique ( fa - sol - la - si - do - - mi - fa ), il existait des échelles sonores comportant moins de sons, parmi lesquelles l'échelle pentatonique ( fa - sol […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/temperament-musique/#i_13211

Pour citer l’article

Pierre-Paul LACAS, « ZARLINO GIOSEFFO - (1517-1590) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 16 mai 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gioseffo-zarlino/