INNOCENT X, GIAMBATTISTA PAMPHILI (1574-1655) pape (1644-1655)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

le 7 mai 1574 à Rome, Giambattista Pamphili est juge ecclésiastique sous le pontificat de Clément VIII puis nonce du pape Grégoire XV à Naples. Il part ensuite en Espagne représenter le pape Urbain VIII, qui le fait cardinal en 1626. Il lui succède le 15 septembre 1644 sous le nom d'Innocent X. Élu grâce au soutien de cardinaux qui s'étaient opposés à son prédécesseur, Innocent X, déjà âgé, va à rebours de la politique d'Urbain VIII. Il condamne ainsi la paix de Westphalie, nom générique donné aux accords signés en 1648, qui mettent fin à la guerre de Quatre-Vingts Ans entre l'Espagne et les Pays-Bas et à la phase allemande de la guerre de Trente Ans, et qui réduisent la zone d'influence du catholicisme. Mais Innocent X règne à une époque où les États ne s'embarrassent plus de l'avis du pape pour conclure des armistices et rétablir la paix, et chacun des camps reste sourd à ses protestations.

Les relations d'Innocent X avec son entourage donnent prise à la critique : il pratique le népotisme et laisse sa vénale belle-sœur Olympia Maidalchini exercer une trop grande influence pendant la plus grande partie de son pontificat. Innocent X soutient les Habsbourg d'Espagne en refusant de reconnaître l'indépendance du Portugal, contre qui ils sont en guerre. À Rome, il s'en prend aux parents d'Urbain VIII, les Barberini, qu'il accuse d'extorsion, et leur confisque leurs propriétés. Il se dresse contre la France lorsque ceux-ci se réfugient à Paris sous la protection de Mazarin, mais doit plier devant les menaces du cardinal d'envahir l'Italie. En matière théologique, Innocent X intervient dans la querelle entre les jésuites et les jansénistes : la bulle Cum occasione publiée en 1653 censure cinq propositions sur la nature de la grâce tiré de l'Augustinus de l'évêque Jansenius. Il inaugure ainsi un siècle de controverse avec les jansénistes, lourdes de conséquences pour l'Église gallicane. À sa mort, le 16 janvier 1655 à Rome, le Saint-Siège a perdu beaucoup de son prestige.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  INNOCENT X, GIAMBATTISTA PAMPHILI (1574-1655) pape (1644-1655)  » est également traité dans :

ALGARDE ALESSANDRO ALGARDI dit (1595-1654)

  • Écrit par 
  • Georges BRUNEL
  •  • 410 mots
  •  • 2 médias

Alessandro Algardi reçut sa formation dans l'académie fondée par les Carrache, et qu'animait alors le seul Ludovic. Il s'établit à Rome en 1625, sous la protection du cardinal Ludovisi, fréquentant familièrement le Dominiquin, son compatriote. Occupé d'abord à des travaux secondaires, comme la restauration des statues antiques de la collection Borg […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/algarde/#i_88889

BORROMINI (1599-1667)

  • Écrit par 
  • Claude MIGNOT
  •  • 3 545 mots
  •  • 1 média

Dans le chapitre « La fièvre de bâtir »  : […] En 1634, désireux de sortir de son rôle d'obscur collaborateur, Borromini offre gratuitement ses services à l'ordre espagnol des trinitaires déchaussés et dirige la construction de leur couvent sur le Quirinal, au carrefour des Quatre-Fontaines (1634-1636), édifice modeste, où il met en œuvre un vocabulaire simple et abstrait de bandes en ressaut ( […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/borromini/#i_88889

Pour citer l’article

« INNOCENT X, GIAMBATTISTA PAMPHILI (1574-1655) - pape (1644-1655) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 07 mars 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/giambattista-innocent-x/