VEDEL GEORGES (1910-2002)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Maître incontesté du droit public français, Georges Vedel n'a jamais fondé d'école et compte pourtant bien des disciples tant son enseignement et ses travaux ont dépassé les frontières académiques. Né en 1910 à Auch (Gers), il fait ses études de droit à la faculté de Toulouse, dominée par la pensée du doyen Hauriou (1856-1926). Agrégé de droit public à vingt-six ans, il enseigne tour à tour dans les facultés de droit de Poitiers (1937), de Toulouse (1939), puis de Paris à partir de 1949. Ce grand professeur en deviendra le doyen de 1962 à 1967. Le titre lui restera comme un surnom, étudiants et enseignants prenant alors l'habitude de dire simplement « le doyen » pour parler de Georges Vedel. À l'Institut d'études politiques de Paris, du temps de sa splendeur, à partir des années 1950, il délivre en outre, comme c'est la tradition à l'époque, un cours d'introduction aux études politiques, lequel deviendra vite un classique. Toujours rue Saint-Guillaume, il inaugure même un enseignement consacré à l'Europe de l'Est, vue uniquement à l'époque au travers de prismes idéologiques. Ce libéral et européen convaincu – il est conseiller juridique de la délégation française dans les négociations sur le Marché commun et l'Euratom de 1956 à 1957 – vivait en avance sur son temps en réfléchissant aux bases de la construction d'une Europe politique fondée sur des principes démocratiques. Il donne également des cours à l'École des mines, à H.E.C., ainsi qu'à l'étranger où il fut docteur honoris causa de nombreuses universités. Le doyen Vedel fascinait ses étudiants par sa clarté d'exposé, par la profondeur de son analyse mais aussi par son humour. Ce grand enseignant, jurisconsulte influent en France et à l'étranger, auteur d'articles de presse nombreux et percutants, se considérait avant tout comme un universitaire. À ce titre, il est l'auteur de manuels qui deviendront des classiques, dont son célèbre Manuel élémentaire de droit constitutionnel publié en 1949. Il y expose le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Écrit par :

  • : professeur de droit public, directeur du Centre d'études constitutionnelles et politiques de l'université de Paris-II

Classification

Les derniers événements

France. Adoption de la réforme des lois sur le financement de l'enseignement privé par les collectivités locales. 9-22 décembre 1993

Le 9, dans une lettre adressée au ministre de l'Éducation nationale François Bayrou qui lui a confié, en septembre, une mission d'audit de la situation matérielle des établissements d'enseignement privé, le doyen Georges Vedel déclare notamment que « plus de la moitié de ces établissements ont […] Lire la suite

France. Le projet de révision de la Constitution approuvé en Conseil des ministres. 10 mars 1993

la première partie regroupe des dispositions urgentes et faisant l'objet d'un relatif consensus, et la seconde, des mesures plus controversées, reprend pour l'essentiel les propositions du comité consultatif présidé par le doyen Georges Vedel, qui a rendu ses conclusions le 15 février. […] Lire la suite

France. Propositions présidentielles de réforme de la Constitution. 30 novembre - 2 décembre 1992

. Sans en discuter le fond, l'opposition rejette dans sa forme cette procédure qu'elle considère comme un piège destiné à la diviser avant les élections législatives de mars 1993. Le 2 décembre, le Conseil des ministres approuve le décret créant le Comité constitutionnel, qui sera présidé par Georges Vedel. […] Lire la suite

France. Nominations au Conseil constitutionnel et léger remaniement gouvernemental. 22 février 1989

Les mandats de Georges Vedel, Robert Lecourt et Louis Joxe arrivant à expiration, le président de la République ainsi que les présidents du Sénat et de l'Assemblée nationale nomment au Conseil constitutionnel Maurice Faure, ministre d'État, ministre de l'Équipement et du Logement, Jean Cabannes […] Lire la suite

Pour citer l’article

Dominique CHAGNOLLAUD, « VEDEL GEORGES - (1910-2002) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 27 novembre 2020. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-vedel/