CLAUDE GEORGES (1870-1960)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Inventeur industriel et praticien remarquable par l'étendue et la diversité de ses travaux. Chimiste de formation (ancien élève de l'École de physique et chimie), Georges Claude commence sa carrière de technicien par ses travaux sur la dissolution de l'acétylène dans l'acétone (cette découverte a conduit à l'utilisation industrielle de ce gaz). Indépendamment de Carl von Linde, il met au point dès 1902 un procédé industriel de liquéfaction de l'air (les brevets qu'il prend à cette occasion sont à l'origine de la société L'Air liquide) et préconise dès 1910, mais en vain, l'utilisation de l'oxygène liquide en sidérurgie. Ce procédé ne sera adopté qu'après la Seconde Guerre mondiale.

Poursuivant ses travaux sur les gaz rares, qu'il a obtenus par distillation de l'air liquide, Claude met à profit l'émission lumineuse qui accompagne le passage de la décharge électrique dans un tube à gaz : la mise au point d'enduits fluorescents le conduit ainsi, en 1910, à la réalisation de l'éclairage au néon, d'abord utilisé dans les enseignes lumineuses. Il découvre également, en 1913, avec d'Arsonval les propriétés explosives de l'air liquide, qui seront utilisées pendant la Première Guerre mondiale (mines à l'air liquide et au noir de fumée), et un procédé de synthèse de l'ammoniac sous haute pression.

Claude se préoccupe aussi des problèmes de la production d'énergie et, à partir de 1926, il étudie et expérimente une méthode de production de l'électricité fondée sur la différence de température entre la surface (source chaude) et le fond (source froide) des mers chaudes. Ces travaux furent effectués avec l'appui et la participation financière du gouvernement de Vichy. Son attitude collaborationniste conduisit le savant à être jugé au lendemain de la guerre et exclu de l'Académie des sciences, où il avait été élu en 1924.

—  Bernard BACH

Écrit par :

Classification


Autres références

«  CLAUDE GEORGES (1870-1960)  » est également traité dans :

AMMONIAC

  • Écrit par 
  • Henri GUÉRIN
  •  • 5 051 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Production d'ammoniac »  : […] L'ammoniac, fixé à l'état de sulfate ou de phosphate d'ammonium lors du traitement des gaz de fours à coke, ne représente qu'un faible pourcentage de l'ammoniac préparé par synthèse directe ; celui-ci constitue donc la base de l'industrie des engrais azotés. Il s'agit là d'une fabrication très importante et en pleine expansion ; sa production annuelle mondiale était en effet de l'ordre de 100 mil […] Lire la suite

THERMODYNAMIQUE - Thermodynamique technique

  • Écrit par 
  • Paul GLANSDORFF
  •  • 2 517 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Application du premier principe aux machines thermiques. Travail utile et détente de Joule-Thomson »  : […] Au point de vue de la thermodynamique, une machine thermique est un système ouvert, car elle comporte généralement une section d'entrée A et une section de sortie B pour le fluide en évolution. Le travail correspondant Δ p V =  p B V B  −  p A V A , fourni par la machine, s'ajoute algébriquement au travail utile  W u pour lequel elle a été conçue. Il en résulte que, dans un système unifié d'unit […] Lire la suite

Les derniers événements

1er-28 novembre 2011 • Union européenne • Accentuation de la pression des marchés sur la zone euro.

Le 1er, l'ancien gouverneur de la Banque d'Italie Mario Draghi prend ses fonctions de président de la Banque centrale européenne (B.C.E.). Il succède au Français Jean-Claude Trichet. Le 2, à la veille de l'ouverture du sommet du G20 à Cannes, le président français Nicolas [...] Lire la suite

3-29 juin 2011 • Grèce • Adoption d'un nouveau plan de rigueur.

Le 3, le président de l'Eurogroupe, Jean-Claude Juncker, évoque la possibilité qu'« un financement supplémentaire soit accordé à la Grèce en échange de conditions strictes », après que le Premier ministre grec Georges Papandréou lui a présenté de nouvelles mesures d'économies et un plan [...] Lire la suite

3-25 février 2010 • Grèce - Union européenne • Crise de la zone euro et plan d'aide à la Grèce.

Le 3, la Commission européenne approuve le programme de stabilité présenté par le gouvernement grec de Georges Papandréou en janvier, tout en décidant de placer la Grèce sous étroite surveillance budgétaire. Ce plan d'assainissement financier prévoit la réduction du montant du déficit budgétaire [...] Lire la suite

20-27 mai 1992 • France • Démission de Bernard Tapie du ministère de la Ville.

présidents membres de la liste U.P.F. conduite par Jean-Claude Gaudin font de même. Énergie Sud décide de ne présenter aucun nouveau candidat. Le 23, le Premier ministre Pierre Bérégovoy obtient la démission de Bernard Tapie, dont il déclare exercer désormais les fonctions. Le ministre de la Ville [...] Lire la suite

26-28 décembre 1989 • France • Accusations contre la direction du P.C.F. après la révolution roumaine.

Le 26, les « reconstructeurs » du P.C.F., dont les plus connus sont Félix Damette, Claude Poperen et Marcel Rigout, estiment que la révolution roumaine « enterre une conception du communisme » et demandent, dans un communiqué, la démission des dirigeants du parti. En guise de réponse, le bureau [...] Lire la suite

8-29 octobre 1987 • France • Intrusion des « affaires » dans la vie politique

de la communication et des libertés (C.N.C.L.), est inculpé de « forfaiture » par Claude Grellier, juge d'instruction chargé de l'enquête sur les conditions d'attribution des fréquences sur la bande F.M. parisienne à la suite d'une plainte déposée en juillet contre le responsable de Radio-Courtoisie, Jean Ferré [...] Lire la suite

13-27 janvier 1987 • France • Critiques de la direction du P.C.F. contre les « rénovateurs » et démission de deux dirigeants communistes

du P.C.F. se réunit pour définir le calendrier de préparation de l'élection présidentielle. Au cours de la réunion, Claude Poperen puis Marcel Rigout présentent leur démission des instances dirigeantes du parti pour protester contre l'approbation par le comité central des propos tenus le 14 par Georges Marchais. Ces démissions suscitent, au sein du P.C.F., de multiples désapprobations de l'attitude de la direction.  [...] Lire la suite

1er-29 octobre 1986 • France • Mise en cause de la cohérence de la politique gouvernementale contre le terrorisme

nationale sur le terrorisme, réaffirme la fermeté du gouvernement. Au cours du débat qui suit cette déclaration, Lionel Jospin (P.S.) met en évidence les « contradictions » de la politique gouvernementale, tandis que Jean-Claude Gaudin (U.D.F.) demande la « mise en cause des États subversifs ». Valéry [...] Lire la suite

6-20 février 1985 • France • XXV<SUP>e</SUP> Congrès du P.C.F.

central : Georges Marchais est reconduit à son poste de secrétaire général. Pierre Juquin, qui avait été écarté du bureau politique, et deux autres minoritaires, Marcel Rigout et Félix Damette, sont réélus dans cette instance. Jean-Claude Gayssot entre au secrétariat et se verra confier, le 20, la responsabilité importante de l'organisation du parti.  [...] Lire la suite

Pour citer l’article

Bernard BACH, « CLAUDE GEORGES - (1870-1960) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 28 février 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/georges-claude/