BETHLEN GÁBOR (1580-1629) prince de Transylvanie (1613-1629)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Issu d'une famille de la moyenne noblesse hongroise, Gábor Bethlen est élu prince de Transylvanie, succédant à Gábor Bathory, chassé puis assassiné. Calviniste convaincu, il veut faire de la principauté un État centralisé et prospère, qui serve de bastion à la nation hongroise à la fois contre les Habsbourg et contre les Turcs. Il applique une politique mercantiliste qui lui fournit les ressources nécessaires à l'entretien d'une armée permanente ; en un mot, il veut adapter le modèle occidental à un pays économiquement et socialement arriéré, mais les résultats ne sont pas à la mesure de ses espérances. Néanmoins, il va jouer un rôle important dans la première phase de la guerre de Trente Ans. En effet, en 1619, il s'engage aux côtés des États de Bohême révoltés contre leur nouveau roi Ferdinand II, qui est aussi roi de Hongrie et empereur germanique. Bethlen redoute la politique de Contre-Réforme de Ferdinand et voudrait aider la noblesse hongroise à rétablir l'indépendance du pays. En novembre 1619, Bethlen met le siège devant Vienne, mais, l'armée des États de Bohême arrivant trop tard, il retourne en Hongrie. En 1620, la Diète hongroise l'élit roi, mais la victoire des troupes de Ferdinand à la Montagne Blanche, près de Prague, amène Bethlen à négocier. Par le traité de Nikolsburg, il renonce à la couronne de Hongrie, mais garde la Transylvanie, sept comitats de Haute-Hongrie et reçoit les principautés d'Oppeln et de Ratibor, en Silésie. En 1622, il reprend la guerre, mais la paix de Presbourg, en 1626, confirme le traité de Nikolsburg. Peu de temps avant sa mort, il conclut un traité d'alliance avec la Pologne et la Suède, traité qui aurait pu menacer Ferdinand II alors au faîte de sa gloire.

—  Jean BÉRENGER

Écrit par :

  • : professeur émérite à l'université de Paris-IV-Sorbonne

Classification

Pour citer l’article

Jean BÉRENGER, « BETHLEN GÁBOR (1580-1629) - prince de Transylvanie (1613-1629) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 14 avril 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/gabor-bethlen/