FRONT, météorologie

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Applications de la notion de front

Grâce au concept de front, le météorologiste peut coordonner de nombreuses observations pointées sur une carte, en faire la synthèse et les remplacer par un schéma simple et facile à extrapoler. Mais, compte tenu de la structure thermique des masses d'air en contact, les différences de saison, d'heure de passage, d'état du sol sous-jacent, etc., un front, une perturbation ont leur individualité propre et diffèrent toujours plus ou moins du schéma type indiqué plus haut. L'examen systématique des images satellitaires met en évidence une grande diversité de formes pour les perturbations. Cet examen a permis de dégager un nombre suffisant de schémas types applicables à la quasi-totalité des cas observés. De plus, en un lieu donné, les divers phénomènes permettant de définir les fronts ne se manifestent pas toujours simultanément, et il est possible d'aboutir à des tracés différents, selon les poids relatifs attachés à ces critères, dans le cas des fronts d'activité faible ou modérée.

Pour pallier ces difficultés, certains météorologistes, surtout aux États-Unis, ont fait l'essai de méthodes de détermination objective des fronts sur ordinateur. Puisque, dans un plan horizontal ou sur une surface isobare, une zone frontale est, en particulier, caractérisée par une concentration des isothermes, ce sont essentiellement les valeurs critiques de certaines dérivées partielles du second ordre de la température qui servent d'information pour cette détermination objective.

D'autres critères (vent, nuages, hydrométéores) peuvent être utilisés, mais il est encore difficile de définir les mieux appropriés.

D'autres difficultés interviennent : l'école norvégienne a, par exemple, expliqué le processus de formation des nuages frontaux et des précipitations par l'ascension d'une masse d'air chaud sur un coin froid ; mais ce processus ne s'applique pas aux basses latitudes et seulement partiellement aux latitudes intermédiaires (domaine méditerranéen). Des recherches sur la dynamique de l'atmosphère permettront d'améliorer la qualité des analyses et des prévisions météorologiques.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 4 pages

Médias de l’article

Zone frontale

Zone frontale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Dépression météorologique

Dépression météorologique
Crédits : Eumetsat

photographie

Frontogenèse au voisinage d'un col

Frontogenèse au voisinage d'un col
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Perturbation extratropicale

Perturbation extratropicale
Crédits : Encyclopædia Universalis France

dessin

Afficher les 5 médias de l'article


Écrit par :

  • : Département de la coopération technique à l'Office mondial de la météorologie, Genève, ingénieur général de la météorologie

Classification

Autres références

«  FRONT, météorologie  » est également traité dans :

AFRIQUE (Structure et milieu) - Géographie générale

  • Écrit par 
  • Roland POURTIER
  •  • 21 447 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] Les climats africains présentent une forte composante zonale, particulièrement nette dans l'hémisphère Nord : se succèdent, du nord au sud, les climats méditerranéen, aride, tropical sec, tropical humide, équatorial. Ce dispositif est déterminé par la dynamique des masses d'air qui a fait l'objet de différents modèles explicatifs depuis celui de la « cheminée équatoriale » attribuant un rôle déc […] Lire la suite

ASCENDANCE, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 803 mots
  •  • 10 médias

Dans le chapitre « La convection forcée »  : […] Dans une atmosphère en instabilité convective conditionnelle, le soulèvement provoqué par un forçage dynamique peut être suffisant pour déclencher cette instabilité et donner naissance à des nuages convectifs développés. Le repérage des zones de possible forçage est souvent utile pour surveiller les situations à risque. La présence près du sol de zones de convergence des vents est un élément qui p […] Lire la suite

ATMOSPHÈRE - Thermodynamique

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 7 724 mots
  •  • 7 médias

Dans le chapitre « Les systèmes convectifs organisés : orages et cyclones »  : […] Les orages et les systèmes nuageux les plus violents prennent ainsi naissance et se développent dans une atmosphère où existe un fort déséquilibre énergétique entre les couches d’air chaud et humide voisines de la surface terrestre et les couches d’air plus froid et plus sec situées dans la moyenne troposphère (entre 3 et 6 km d'altitude). Avec un gradient vertical de température proche de 0  0 C […] Lire la suite

AUSTRALIE

  • Écrit par 
  • Benoît ANTHEAUME, 
  • Jean BOISSIÈRE, 
  • Bastien BOSA, 
  • Vanessa CASTEJON, 
  • Harold James FRITH, 
  • Yves FUCHS, 
  • Alain HUETZ DE LEMPS, 
  • Isabelle MERLE, 
  • Xavier PONS
  •  • 27 374 mots
  •  • 29 médias

Dans le chapitre « Le climat »  : […] Véritable petit continent situé de part et d'autre du tropique du Capricorne, entre 10 0 et 40 0 de latitude sud, l'Australie a une position symétrique de celle du Sahara dans l'hémisphère Nord : aussi est-ce un continent sec, les régions bien arrosées ne constituant qu'une frange littorale plus ou moins large au nord, à l'est et au sud. La circulation atmosphérique générale explique un tel cl […] Lire la suite

DÉPRESSION, météorologie

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 3 417 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Les dépressions dynamiques »  : […] Les dépressions dynamiques se forment en présence d’une forte divergence des vents. Elles créent alors un appel d’air qui peut favoriser la formation de courants provenant des couches adjacentes. Dans cette catégorie, on rencontre principalement les dépressions orographiques et les dépressions extratropicales. Les dépressions orographiques apparaissent sous le vent des barrières montagneuses. El […] Lire la suite

EUROPE - Géographie

  • Écrit par 
  • Jacqueline BEAUJEU-GARNIER, 
  • Catherine LEFORT, 
  • Pierre-Jean THUMERELLE
  •  • 16 360 mots
  •  • 12 médias

Dans le chapitre « Climat et végétation »  : […] S'il fallait définir d'un mot le climat européen par opposition à celui de tous les autres continents, on pourrait le qualifier d' « océanique ». Il le doit à sa position dans ces latitudes tempérées où la circulation atmosphérique se fait essentiellement d'ouest en est ; à sa situation sur la façade orientale de l'océan Atlantique ; à la disposition favorable de son relief ; enfin, à la présence […] Lire la suite

MASSES D'AIR

  • Écrit par 
  • Bernard GOSSET
  •  • 1 792 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « Mouvement des masses d'air. Naissance des perturbations »  : […] La simple action de la pesanteur entraîne donc un mouvement de l'air froid vers l'équateur et un soulèvement de l'air plus chaud, dirigé vers les latitudes supérieures. Il faut noter, d'autre part, qu'une masse d'air parvenant sur une surface plus chaude que celle où elle évoluait précédemment devient instable, et inversement. La rotation de la Terre fait intervenir un effet complémentaire dans la […] Lire la suite

TORNADES ET TROMBES

  • Écrit par 
  • Jean-Pierre CHALON
  •  • 4 819 mots
  •  • 5 médias

Dans le chapitre « Formation des tornades »  : […] Des tornades ou des trombes peuvent se développer dans les systèmes nuageux produisant des conditions météorologiques sévères comme les bandes de front froid, les lignes de grains ou les cyclones tropicaux. Mais les tornades plus destructrices trouvent leur origine dans les supercellules orageuses (ou supercells en anglais) particulièrement sévères, qui sont associées à des cumulonimbus et qui p […] Lire la suite

VENTS

  • Écrit par 
  • Jean BESSEMOULIN, 
  • René CHABOUD, 
  • Jean-Pierre LABARTHE
  •  • 6 211 mots
  •  • 8 médias

Dans le chapitre «  Les courants-jets »  : […] L a variation du vent selon la verticale est liée au gradient horizontal (ou, plus précisément, au gradient isobare) de température. I l est donc logique de s'attendre à trouver les vents forts au-dessus des régions du globe où la température varie rapidement dans le sens horizontal (ou, plus précisément, le long des surfaces isobares, presque horizontales) et lorsque cette forte variation de temp […] Lire la suite

Voir aussi

Pour citer l’article

Bernard GOSSET, « FRONT, météorologie », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/front-meteorologie/