LUGARD FREDERICK (1858-1945)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Administrateur colonial britannique né le 22 janvier 1858 à fort Saint-George, Madras (auj. Chennai, Inde), mort le 11 avril 1945 à Abinger, Surrey (Angleterre).

Né en Inde de parents missionnaires, Frederick John Dealtry Lugard reçoit une éducation militaire en Angleterre et rejoint le régiment de Norfolk. Affecté en Inde, il participe à plusieurs campagnes durant l'expansion de l'Empire britannique des années 1880. Officier à la carrière prometteuse, il suit l'explorateur David Livingstone en Afrique de l'Est pour oublier ses déboires sentimentaux. En 1888, Lugard est sérieusement blessé lors d'un accrochage avec des marchands d'esclaves arabes, près du lac Nyassa (auj. Malawi), mais il a trouvé sa vocation, au service de l'Afrique et de la Grande-Bretagne.

Lugard est alors recruté par l'Imperial British East Africa Company, une société qui joue un rôle précurseur dans le processus d'annexion à l'empire. Il quitte le siège de l'entreprise, à Mombasa, en août 1890, à la tête d'une caravane qui parcourt en cinq mois près de 1 300 kilomètres de pistes avant de parvenir au royaume du Bouganda. Il arrive en plein conflit, animistes, musulmans et néophytes catholiques et protestants s'opposant au kabaka, roi du Bouganda. En 18 mois, Lugard restaure la paix et obtient l'allégeance du kabaka. Apprenant que la société s'apprête à renoncer en raison des sommes dépensées, Lugard rentre en Angleterre pour défendre la position prise dans cette région africaine.

En 1894-1895, il accepte une autre mission périlleuse pour la Royal Niger Company visant à prendre les Français de vitesse dans l'exploration du moyen Niger afin d'y conclure des traités. Ayant accompli sa tâche malgré de nombreuses difficultés, il part faire de la prospection de diamants dans le protectorat du Bechuanaland pour le compte d'une société privée, British West Charterland Company. Joseph Chamberlain, ministre des Colonies britannique, le [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages





Écrit par :

  • : ancien maître de conférences en administration coloniale à l'université d'Oxford

Classification


Autres références

«  LUGARD FREDERICK (1858-1945)  » est également traité dans :

NIGERIA

  • Écrit par 
  • Daniel C. BACH
  •  • 11 716 mots
  •  • 18 médias

Dans le chapitre «  La colonisation »  : […] La présence européenne demeure concentrée autour de quelques enclaves côtières jusqu'au début du xix e  siècle. À compter de 1840, la marine britannique, tirant prétexte de l'interdiction de la traite, entreprend de consolider ses positions commerciales en négociant avec les souverains locaux des traités visant à l'abandon de cette pratique. L'interventionnisme croissant des représentants de la C […] Lire la suite

Pour citer l’article

Margery PERHAM, « LUGARD FREDERICK - (1858-1945) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 23 mars 2020. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederick-lugard/