MAURO FRÉDÉRIC (1921-2001)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Frédéric Mauro, historien de la deuxième génération des Annales, était l'une des principales figures françaises du latino-américanisme.

Né à Valenciennes, ce fils d'un ingénieur civil des Ponts et Chaussées, passé par les rangs de la Jeunesse étudiante catholique, est très tôt attiré par les sciences sociales. Après l'agrégation d'histoire, obtenue en 1947, il est, avec Pierre Chaunu, des premiers doctorants de Fernand Braudel entre lesquels celui-ci „partage les océans“.

Après un an au lycée du Mans (1947-1948), le jeune professeur séjourne l'année suivante à New York (Fordham et Columbia University), afin de compléter sa formation économique. À la rentrée de 1949, il est nommé assistant à la faculté de lettres de Toulouse où il devient professeur d'histoire moderne en 1958. À partir de 1967, il occupe à Nanterre la première chaire française d'histoire de l'Amérique latine. Jusqu'à sa retraite, en 1991, il se partage entre Nanterre et le séminaire de recherche qu'il dispense à l'Institut des hautes études de l'Amérique latine.

Travailleur inlassable, Frédéric Mauro a produit une œuvre abondante, dominée par l'histoire économique et placée sous les auspices de Fernand Braudel et d'Ernest Labrousse. Au total, une trentaine d'ouvrages – une vingtaine écrits de sa main et la direction d'une dizaine d'ouvrages collectifs – où se côtoient travaux érudits et généraux. Toutefois, Le Portugal et l'Atlantique au XVIIe siècle (1570-1670), sa thèse, soutenue en 1957, est sans conteste son grand œuvre. Grâce à l'ampleur des archives sérielles dépouillées „dispersées sur 30 000 kilomètres“, il dresse un vigoureux tableau économique de l'empire atlantique de Lisbonne quand le sucre brésilien était la denrée motrice de l'activité coloniale. Cette contribution de poids à l'historiographie tant portugaise que brésilienne lui vaut la reconnaissance internationale comme historien éminent du monde luso-brésilien.

Dans une conjoncture marquée, dès les années 1960, par le boom des études latino-américaines, [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences en histoire contemporaine, directeur de l'Institut pluridisciplinaire pour les études sur l'Amérique latine de Toulouse, université de Toulouse-Le-Mirail

Classification

Pour citer l’article

Richard MARIN, « MAURO FRÉDÉRIC - (1921-2001) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-mauro/