FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Fils aîné de la reine Louise de Prusse et de Frédéric-Guillaume III, Frédéric-Guillaume IV incarne la haine de la Révolution et est inspiré par l'idéal romantique d'une monarchie fondée sur l'orthodoxie chrétienne et un piétisme fervent. Roi en 1840, il s'oppose bientôt à toute évolution institutionnelle. Cependant, en mars 1848, il doit céder devant l'insurrection berlinoise et se pose en chef constitutionnel de l'ensemble de l'Allemagne, puis dote la Prusse d'une constitution. Lorsque le parlement de Francfort lui propose la couronne impériale, il refuse de l'accepter des mains d'une assemblée populaire. Frédéric-Guillaume IV tente alors de constituer un ensemble fédéral plus restreint sous la direction de la Prusse ; l'Autriche fait échouer son projet : reculade d'Olmütz (1850). Dès lors, il s'adonne à la réaction et à l'autoritarisme. En 1857, la maladie le contraint à laisser la régence à son frère, le futur Guillaume Ier.

—  Alfred WAHL

Écrit par :

  • : professeur émérite (histoire contemporaine) à l'université de Metz

Classification


Autres références

«  FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)  » est également traité dans :

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le député et le diplomate »  : […] Otto von Bismarck naît à Schönhausen, dans l'ouest du Brandebourg (Altmark). Après des études secondaires à Berlin, un bref passage aux universités de Göttingen et de Berlin semble orienter Bismarck vers une carrière administrative. Mais il y renonce bientôt pour faire valoir ses domaines de Kniephof (Poméranie) et de Schönhausen. C'est là que se […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-bismarck/#i_15389

OLMÜTZ RECULADE D' (1850)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 302 mots

La dissolution du Saint Empire romain germanique par Napoléon en 1806 fut suivie d'une réorganisation issue du Congrès de Vienne en vue de limiter la puissance prussienne. Dans l'atmosphère agitée des mouvements révolutionnaires de 1848-1849, deux conceptions s'affrontèrent : celle d'une Petite-Allemagne dirigée par la Prusse et celle d'une Grande- […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/reculade-d-olmutz/#i_15389

PRUSSE

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 8 220 mots
  •  • 6 médias

Dans le chapitre « L'établissement de l'hégémonie prussienne en Allemagne »  : […] Les quelque trente années qui séparent l'avènement de Frédéric-Guillaume IV de la proclamation de L'Empire allemand comptent, elles aussi, parmi les plus agitées de l'histoire, non seulement de la Prusse, mais de l'Allemagne tout entière et même de l'Europe. Cette unité, que n'ont pu faire ni le Parlement allemand de Francfort (1848-1849), ni le r […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/prusse/#i_15389

Pour citer l’article

Alfred WAHL, « FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) - roi de Prusse (1840-1861) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 février 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-guillaume-iv/