OLMÜTZ RECULADE D' (1850)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La dissolution du Saint Empire romain germanique par Napoléon en 1806 fut suivie d'une réorganisation issue du Congrès de Vienne en vue de limiter la puissance prussienne. Dans l'atmosphère agitée des mouvements révolutionnaires de 1848-1849, deux conceptions s'affrontèrent : celle d'une Petite-Allemagne dirigée par la Prusse et celle d'une Grande-Allemagne regroupant un plus grand nombre d'États sous l'égide de l'Autriche. En 1849, le roi de Prusse, Frédéric-Guillaume IV, rassembla les petits États dans une Union restreinte, suscitant le mécontentement du chancelier autrichien Schwarzenberg. Quand, au cours de l'automne 1850, l'Électeur de Hesse réclama de l'aide pour réprimer la rébellion qui avait éclaté parmi ses sujets, l'armée prussienne occupa l'électorat ; l'Autriche se prépara alors à intervenir militairement et la crise devint si aiguë que le tsar Nicolas Ier fit pression sur la Prusse pour la contraindre à céder. Schwarzenberg et le ministre des Affaires étrangères prussien, Manteuffel, se rencontrèrent à Olmütz (Olomouc, en Moravie) le 29 novembre 1850. La Prusse dut accepter la reconstitution de la Confédération germanique, ensemble d'États aux liens assez lâches regroupés sous la direction de l'Autriche ; elle dut aussi retirer ses troupes du territoire de Hesse, tandis que l'Autriche démobilisait ; la Prusse capitulait également à propos de la question des duchés de Schleswig et du Holstein en s'engageant à aider le Danemark à y rétablir l'ordre. C'était le triomphe de la réaction. L'humiliation que subit la Prusse lors de la « reculade » d'Olmütz devait peser sur les relations de ce pays avec l'Autriche jusqu'à Sadowa.

—  Universalis

Classification


Autres références

«  OLMÜTZ RECULADE D' (1850)  » est également traité dans :

BISMARCK OTTO VON (1815-1898)

  • Écrit par 
  • Michel EUDE
  •  • 4 859 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Le député et le diplomate »  : […] Otto von Bismarck naît à Schönhausen, dans l'ouest du Brandebourg (Altmark). Après des études secondaires à Berlin, un bref passage aux universités de Göttingen et de Berlin semble orienter Bismarck vers une carrière administrative. Mais il y renonce bientôt pour faire valoir ses domaines de Kniephof (Poméranie) et de Schönhausen. C'est là que se placent les débuts, modestes, de Bismarck dans la […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-von-bismarck/#i_15390

FRÉDÉRIC-GUILLAUME IV (1795-1861) roi de Prusse (1840-1861)

  • Écrit par 
  • Alfred WAHL
  •  • 172 mots

Fils aîné de la reine Louise de Prusse et de Frédéric-Guillaume III, Frédéric-Guillaume IV incarne la haine de la Révolution et est inspiré par l'idéal romantique d'une monarchie fondée sur l'orthodoxie chrétienne et un piétisme fervent. Roi en 1840, il s'oppose bientôt à toute évolution institutionnelle. Cependant, en mars 1848, il doit céder devant l'insurrection berlinoise et se pose en chef co […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-guillaume-iv/#i_15390

MANTEUFFEL OTTO baron von (1805-1882)

  • Écrit par 
  • François IGERSHEIM
  •  • 375 mots

Après des études de droit et d'administration, Otto von Manteuffel entre dans la fonction publique prussienne en 1829. Landrath de 1833 à 1841, directeur de section à la régence de Königsberg, puis au ministère de l'Intérieur en 1845, il se voit confier le 1 er  novembre 1848 le portefeuille de l'Intérieur dans le gouvernement du comte Brandenburg. Il agit avec énergie et habileté pour faire dispa […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/otto-manteuffel/#i_15390

SCHWARZENBERG FELIX prince von (1800-1852) chancelier autrichien

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 630 mots

Chancelier autrichien, né le 2 octobre 1800 à Krumau, en Bohême, dans l'empire des Habsbourg d'Autriche (auj. Ceský Krumlov, en République tchèque), mort le 5 avril 1852 à Vienne. Entré dans l'armée autrichienne en 1818, Felix von Schwarzenberg est transféré dans le corps diplomatique en 1824. Devenu le protégé du chancelier Metternich, il est tour à tour ambassadeur auprès du Portugal, de la Rus […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/felix-schwarzenberg/#i_15390

ALLEMAGNE, histoire, de 1806 à 1945 - (repères chronologiques)

  • Écrit par 
  • Sylvain VENAYRE
  •  • 182 mots

1806 Création de la Confédération du Rhin, sous influence française. Fin du Saint Empire romain germanique. 1815 Congrès de Vienne : création de la Confédération germanique. 1828-1834 Formation d'un Zollverein allemand (union douanière) excluant l'Autriche, par conclusions de traités entre la Prusse et d'autres États. 1848 Insurrections révolutionnaires. Réunion à Francfort d'un Parlement élu […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/allemagne-reperes-chronologiques/#i_15390

Pour citer l’article

« OLMÜTZ RECULADE D' (1850) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/reculade-d-olmutz/