FISBACH FRÉDÉRIC (1966- )

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Né en 1966 à Paris, Frédéric Fisbach s'affirme comme l'un des metteurs en scène les plus singuliers du nouveau paysage théâtral français. C'est comme acteur qu'il commence sa carrière, en particulier dans les mises en scène de Stanislas Nordey. Après avoir rencontré celui-ci au Conservatoire (dont il sort en 1991), il le suit en résidence au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis (1991-1993), puis en tant que membre de la troupe permanente du Théâtre de Nanterre-Amandiers, de 1994 à 1997. Parallèlement, il commence à mettre en scène des spectacles de formes légères. Mais ce n'est qu'au milieu des années 1990 qu'il décide d'abandonner son activité d'acteur, pour se consacrer à la mise en scène au sein de l'Ensemble Atopique, créé en 1996.

Le travail de Frédéric Fisbach manifeste un état de recherche permanente : stages avec des professionnels ou des amateurs, expériences à l'étranger, travail sur des « petites formes » – ainsi À trois, de Barry Hall, spectacle destiné à être représenté dans les bars, en 1999-2000 –, et collaborations diverses contribuent régulièrement à la remise en question de sa pratique. Il est, du coup, difficile de le réduire à une esthétique fixe et établie. Sa démarche refuse en effet un certain goût du spectaculaire, pour privilégier le détour par des formes qui font entendre différemment le texte de l'œuvre choisie et déstabilisent, mais dans une grande douceur, l'écoute du spectateur pour mieux la renouveler.

En découle un important travail formel, en particulier dans le traitement de la langue. L'Annonce faite à Marie, de Claudel, en 1996, privilégiait notamment l'exhibition des codes poétiques (diérèse, E muets), de la ponctuation, et le travail sur la musicalité. Dans ce théâtre où la matérialité du texte occupe une si grande place, les acteurs, ou plutôt les interprètes, comme Fisbach préfère les appeler, sont alors porteurs, avec un investissement bien différent de la simple incarnation psychologique, d'une écriture qu'il leur faut déployer dans un t [...]

1 2 3 4 5

pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages




Écrit par :

  • : maître de conférences à l'université de Paris-VII, U.F.R. lettres, art, cinéma

Classification

Pour citer l’article

Christophe TRIAU, « FISBACH FRÉDÉRIC (1966- ) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 15 juin 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/frederic-fisbach/