OVERBECK FRANZ (1837-1905)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Historien de l'Église allemande, Franz Overbeck est surtout célèbre pour ses études sur le Nouveau Testament. Karl Barth le tient pour le prédécesseur de la théologie dialectique. Né à Saint-Pétersbourg, il fut l'élève de F. C. Baur, puis fit des conférences à Iéna sur l'histoire de l'Église (1864-1870). De 1870 à 1897, il fut professeur d'histoire religieuse à Bâle, où son enseignement porta essentiellement sur le Nouveau Testament. C'est également à Bâle qu'il rencontra Nietzsche et devint son ami.

Il publia notamment Sur le christianisme de notre théologie actuelle (Über die Christlichkeit unserer heutigen Theologie, 1873), Études sur l'histoire de l'Église ancienne (Studien zur Geschichte der alten Kirche, 1875) ; parurent après sa mort L'Évangile de Jean (Das Johannes Evangelium, 1911), Préhistoire et jeunesse de la scolastique médiévale (Vorgeschichte und Jugend der mittelalterlichen Scholastik, 1917) et Christianisme et culture (Christentum und Kultur, 1919).

Pour Overbeck, le christianisme n'est autre que le Christ lui-même, la foi en lui et l'attente de son retour glorieux. L'Église n'est qu'une société religieuse dont l'origine remonte à la période patristique. Overbeck oppose le christianisme à la civilisation. Dieu est inconnaissable et n'a rien à voir avec l'humanité.

—  Louise LAMBRICHS

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Louise LAMBRICHS, « OVERBECK FRANZ - (1837-1905) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 13 novembre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/franz-overbeck/