VERCKEN FRANÇOIS (1928-2005)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Devenu l'élève de Daniel-Lesur et de Serge Nigg à l'âge de trente ans, François Vercken (né à Paris le 8 avril 1928, mort à Paris le 11 décembre 2005) signe sa première œuvre dix ans plus tard, en 1968, avec une... cantate. Sur un texte de Loys Masson, cette Cantate pour un vendredi saint (créée en 1971) tranchait sur une production musicale dont les diverses tendances – recours au hasard, aux mathématiques, à l'électronique, à la bande magnétique – tentaient alors vainement de battre en brèche la suprématie de la série généralisée, imposée et propagée en France par Pierre Boulez et le Domaine musical, notamment.

François Vercken, qui affirme, dès cette première œuvre, sa filiation avec les grand maîtres du passé (des polyphonistes franco-flamands à Honegger), refusera sa vie durant le diktat de la « nécessité historique ». Excepté une furtive incursion dans la pratique sérielle et dans celle de la Klangfarbenmelodie (Jeux pour deux, pour percussions, 1975), il restera en effet fidèle à un langage librement atonal (non assujetti à une quelconque systématique, que celle-ci soit technique, esthétique ou idéologique), coloré par un emploi de la modalité hérité de sa passion pour la musique des xve et xvie siècles.

Son raffinement harmonique n'a d'égal que la subtilité de son contrepoint. Son écriture, dépouillée, refusant les effets faciles, se distingue par son élégance (celle qui cache l'art par l'art même), sa clarté et son évidence, que certains appelleront simplicité. Encore faut-il savoir qu'en art elle est ce qu'il y a de plus difficile à atteindre ! C'est pourquoi son matériau, économe, se démultiplie en profondeur au sein des transformations que lui fait subir sa technique de la variation.

Aux caractères d'élégance, de clarté et d'évidence, il faut ajouter encore celui de souplesse et remarquer çà et là che [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 3 pages


Écrit par :

  • : compositeur, critique, musicologue, producteur de radio

Classification

Pour citer l’article

Alain FÉRON, « VERCKEN FRANÇOIS - (1928-2005) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 18 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francois-vercken/