PACIOTTO FRANCESCO (1521-1591)

La carrière de Paciotto est l'exemple même de l'activité des ingénieurs-architectes italiens du xvie siècle, époque de l'essor de l'architecture militaire bastionnée. Son œuvre de constructeur est autant civile que militaire et se déroule auprès de plusieurs souverains européens. Né à Urbin, il entre au service des Farnèse en 1540 et modernise plusieurs de leurs places dont Plaisance (1558). Il passe au service du duc de Flandres et travaille à fortifier Béthune, Arras, Gravelines, puis les places du duc de Savoie (Gênes, Milan, Lucques, Vercelli). Philippe II l'appelle en Espagne où il inspecte diverses fortifications et travaille au projet du palais de l'Escorial et de plusieurs couvents. De retour en Piémont, il entreprend la célèbre citadelle pentagonale de Turin (démolie), dont il reprend le plan à Anvers (1564-1566). Il conçoit le projet de la citadelle d'Arras, puis retourne en Italie comme ingénieur au service du pape.

—  Catherine BRISAC

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Écrit par :

  • : docteur de troisième cycle en histoire de l'art, documentaliste chargée du vitrail à la sous-direction des Monuments historiques, conservateur adjoint du musée des Plans-reliefs

Classification

Pour citer l’article

Catherine BRISAC, « PACIOTTO FRANCESCO - (1521-1591) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 19 septembre 2017. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/francesco-paciotto/