FRANCEL'année politique 2013

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

L’année 2013 semble ne pas avoir été particulièrement heureuse pour les Français, dont une série d’études montre le pessimisme toujours grandissant. Alors que l’économie se trouvait dans un état de quasi-stagnation, entraînant une augmentation du chômage, le gouvernement de Jean-Marc Ayrault a dû composer avec une opinion majoritairement défiante, alors que l’impopularité de François Hollande connaissait des niveaux record pour un président de la République en exercice. L’opposition n’a pas su faire taire ses divisions, l’extrême droite et ses idées ont apparemment progressé dans l’opinion. Assez logiquement, cette situation s’est accompagnée d’une montée de la contestation sociale.

Une politique économique hésitante

Les indicateurs de l’économie française pour l’année 2013 sont préoccupants. La croissance est estimée à 0,2 p. 100 tout au plus en fin d’année. Si le pays connaît bien une légère inversion de la courbe du chômage en octobre 2013 (première baisse depuis avril 2011), celle-ci est essentiellement due aux emplois aidés, qui pèsent fortement sur les finances publiques – le succès des emplois d’avenir mis en place par le gouvernement est en effet relativement important, ce qui est loin d’être le cas des contrats de génération (dispositif de maintien dans l’emploi d’un « senior » en échange de l’embauche d’un jeune, promesse de campagne du candidat Hollande en 2012). Au demeurant, le chômage repart à la hausse dès novembre 2013. L’économie privée, elle, continue de perdre des emplois (108 000 en un an). En une année, le nombre des chômeurs de plus de cinquante ans augmente de 11,5 p. 100, celui des chômeurs de longue durée (sans emploi depuis plus d’un an) de 14,6 p. 100. Le marché du travail est de plus en plus fermé aux non-qualifiés, et les difficultés d’insertion sur marché de l’emploi de certains diplômés bac + 5 deviennent préoccupantes. Les nombreux plans soci [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 7 pages



Écrit par :

  • : président du Centre d'étude et de réflexion pour l'action politique

Classification

Voir aussi

Pour citer l’article

Nicolas TENZER, « FRANCE - L'année politique 2013 », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 09 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/france-l-annee-politique-2013/