BURNHAM FORBES (1923-1985)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Homme politique guyanais, Forbes Burnham fut Premier ministre de la Guyane britannique de 1964 à 1966, puis de la Guyana indépendante jusqu'en 1980, et fut ensuite président jusqu'en 1985.

Né le 20 février 1923 à Kitty, en Guyane britannique, Forbes Burnham obtient son diplôme de droit à l'université de Londres en 1947. De retour au pays en 1949, il forme l'année suivante le Parti progressiste du peuple (People's Progressive Party, ou P.P.P.) avec Cheddi Jagan, chef du mouvement syndicaliste de gauche et son épouse Janet. Burnham fait scission avec ce dernier en 1955 pour fonder le Congrès national du peuple (People's National Congress, P.N.C.), plus modéré. Le parti de Jagan remporte cependant la majorité à l'Assemblée lors des élections législatives de 1957 et de 1961. Souhaitant mettre un frein au gouvernement de gauche de Jagan, les Britanniques modifient la Constitution en 1964 afin que Burnham et son parti puissent former un gouvernement de coalition avec la droite. Quand la Guyana accède à l'indépendance en mai 1966, Burnham est placé à la tête du gouvernement du nouvel État.

Au début, il adopte une position modérée, cherchant à attirer les investissements étrangers et à garder ses distances vis-à-vis de Cuba et des pays socialistes. En 1970, il effectue cependant un virage sans précédent à gauche : il déclare que la Guyana est désormais une « République coopérative », il établit des relations diplomatiques avec Cuba, l'Union soviétique et les autres régimes communistes, et se pose en champion du tiers-mondisme. Entre 1971 et 1976, il nationalise les mines de bauxite, détenues par des sociétés canadiennes et américaines, ainsi que les plantations et les raffineries sucrières, aux mains d'intérêts britanniques. Dès 1979, sa politique de nationalisation a réduit la part du secteur privé dans l'économie à 10 p. 100 seulement. Burnham tente de consolider la domination de son parti au sein du gouvernement en organisant, en juillet 1978, un référendum ; les résultats de ce scrutin sont jugés frauduleux par bon nombre d'observateurs internationaux.

En 1980, une réforme de la Constitution supprime le poste de Premier ministre et confère des pouvoirs élargis au président. Burnham est vainqueur de l'élection présidentielle tenue cette année-là (elle est aussi condamnée par la communauté internationale). Dans la décennie qui suit, les politiques menées par Burnham paralysent le développement de l'économie : le pays est incapable d'exporter suffisamment de sucre, de bauxite et de riz pour payer les importations dont il a besoin. Forbes Burnham décède le 6 août 1985 au cours d'une opération chirurgicale dans un hôpital de Georgetown.

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Classification

Autres références

«  BURNHAM FORBES (1923-1985)  » est également traité dans :

GUYANA

  • Écrit par 
  • Françoise BARTHELEMY, 
  • Michel DEVÈZE, 
  • Universalis
  •  • 3 908 mots
  •  • 3 médias

Dans le chapitre « Luttes pour l'indépendance au sein du Commonwealth »  : […] Unique possession anglaise en Amérique} du Sud, la Guyane est dirigée jusqu'en 1928 par un gouverneur. Un homme va jouer un rôle décisif dans la conquête de l'indépendance : Cheddi Jagan. Issu de l'élite, il a la chance de pouvoir suivre des études, grâce à un père aisé qui l'envoie en Amérique. Là, il apprend le métier de chirurgien-dentiste. En 1950, il fonde le Parti progressiste du peuple (Pe […] Lire la suite

JAGAN CHEDDI (1918-1997)

  • Écrit par 
  • Universalis
  •  • 600 mots

Homme politique et syndicaliste guyanais, Cheddi Jagan devint, en 1953, le premier Premier ministre de la Guyane britannique (actuelle Guyana) élu démocratiquement. Il dirigea à nouveau le gouvernement de 1957 à 1964, puis fut président de la Guyana de 1992 à 1997. Fils d'un contremaître travaillant dans une plantation de canne à sucre, Cheddi Berret Jagan naît le 22 mars 1918 à Port Mourant, en […] Lire la suite

Les derniers événements

9 décembre 1985 Guyana. Élection de Desmond Hoyte à la présidence de la République

L'élection présidentielle est organisée après la mort, le 6 août, du président Forbes Burnham, qui était au pouvoir depuis décembre 1964. Desmond Hoyte, devenu alors président par intérim, obtient 77 p. 100 des suffrages et son parti, le Congrès national du peuple (P.N.C., populiste), remporte 42 des 53 sièges du Parlement. La principale formation de l'opposition, le Parti progressiste du peuple (P. […] Lire la suite

6 août 1985 Guyana. Décès du président Forbes Burnham

Forbes Burnham meurt d'une crise cardiaque. Nommé Premier ministre en décembre 1964, dix-huit mois après la proclamation de l'indépendance, il n'avait pas quitté le pouvoir depuis lors et était devenu président en décembre 1980, après l'entrée en vigueur d'une nouvelle Constitution qui lui accordait de larges pouvoirs. Le Premier ministre, Desmond Hoyte, succède le jour même à Forbes Burnham à la tête de l'État. […] Lire la suite

Pour citer l’article

« BURNHAM FORBES - (1923-1985) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 25 janvier 2022. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/forbes-burnham/