RADEWIJNS FLORENT (1350 env.-1400)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Spirituel néerlandais, organisateur des frères de la Vie commune. Né près d'Utrecht, Radewijns fait des études universitaires à Prague. Maître ès arts en 1378, il revient aux Pays-Bas ; on le retrouve bientôt à Deventer, aux côtés de Gérard Groote, dont il devient le plus proche disciple : Groote, qui se jugeait lui-même indigne du sacerdoce, envoie Radewijns recevoir les ordres à Worms, vers 1380. À la mort de Groote, en 1384, Radewijns prend en main la destinée du mouvement de piété dont Groote fut l'initiateur.

Plus réservé que son maître, il est aussi plus efficace organisateur ; après l'institution des sœurs de la Vie commune (déjà installées par Groote, dès 1374, dans sa maison de Deventer), Radewijns installe des chanoines réguliers de Saint-Augustin à Windesheim, propriété d'un des frères de la Vie commune, Berthold ten Hove (mort en 1433). Initiés à la vie canoniale à Eemsteyn, six frères s'établissent, en 1387, à Windesheim. D'autres fondations, alimentées par les frères que Radewijns rassemble pour la Vie commune autour de lui à Deventer, sont réunies, en 1394, dans la « congrégation de Windesheim ». Florent Radewijns entreprend de longues démarches pour faire approuver le mouvement par la hiérarchie. Ce n'est qu'en 1423 que l'évêque d'Utrecht, Frédéric de Blankenheim, donnera son approbation.

Radewijns est l'auteur de quelques ouvrages contenant surtout des prescriptions pratiques et moralisantes. Mais l'essentiel de son œuvre consiste dans l'action qu'il eut sur le mouvement et sur la mystique des frères de la Vie commune.

—  Jean-Robert ARMOGATHE

Écrit par :

Classification

Pour citer l’article

Jean-Robert ARMOGATHE, « RADEWIJNS FLORENT (1350 env.-1400) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 octobre 2018. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/florent-radewijns/