FIBROMYALGIE

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Étymologiquement douleur des fibres musculaires [du latin fiber (fibre), et du grec myos (muscle) et algos (douleur)], le mot fibromyalgie, francisation de l'anglais fibromyalgia, s'est substitué au début des années 1990 au « syndrome polyalgique idiopathique diffus » créé par Kahn en 1980. La maladie est connue sous des noms divers (comme rhumatisme musculaire) depuis au moins deux cents ans et sa haute fréquence chez les femmes l'a fait un temps classer parmi les « manifestations hystériques féminines ». Il s'agit d'un ensemble de symptômes très divers, ce qui a longtemps fait hésiter entre une affection rhumatismale ou une affection psychiatrique. Elle est reconnue comme une maladie à part entière par l'American Medical Association depuis 1987 et au plan international d'abord reconnu comme une maladie rhumatismale puis transformée en maladie à part entière en 2006 sous le code M79.7 du CIM-10. En France, le rapport rendu en 2007 au ministre de la Santé par l'Académie nationale de médecine est sceptique sur l'existence d'une maladie en tant que telle, tout en reconnaissant l'importance médicale des symptômes. Quoi qu'il en soit, les critères de classification élaborés en 1990 par le Collège américain de rhumatologie définissent la fibromyalgie suivant la présence des points suivants : un historique de douleur répandue sur tout le corps, depuis plus de trois mois, auquel s'ajoute la présence de points douloureux, au nombre d'environ dix-huit, au niveau desquels le malade ressent une douleur vive à la pression. À ces éléments, considérés comme ayant une valeur nosographique, s'ajoutent une multitude de symptômes allant de la fatigue physique et psychique à des sentiments de brûlure, la perception d'odeurs, des signes de dépression, des troubles digestifs, etc., multiplicité d'autres signes inconstants qui explique la difficulté à définir la fibromyalgie comme une maladie. Ces signes sont aggravés par l'effort, les troubles du sommeil entre autres. Des études neurophysiologiques et [...]


1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages


Classification


Autres références

«  FIBROMYALGIE  » est également traité dans :

OBÉSITÉ (psychologie)

  • Écrit par 
  • Catherine DEVIDAL
  •  • 1 127 mots

En 1997, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a défini l’obésité comme une accumulation excessive de graisse corporelle pouvant nuire à la santé. L’indice de masse corporelle (IMC) et la mesure du tour de taille permettent de déterminer le niveau d’adiposité et la répartition des tissus adipeux. Toujours selon l’OMS, 35 p. 100 des adultes sont en situation d’obésité dans le monde, y compris […] Lire la suite☛ http://www.universalis.fr/encyclopedie/obesite-psychologie/#i_53189

Pour citer l’article

« FIBROMYALGIE », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 17 octobre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fibromyalgie/