REVOIL FANELY (1906-1999)

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

La voix cristalline de soprano léger de Fanely Revoil s'adaptait merveilleusement à l'opérette et à l'opéra-comique, genres dont cette cantatrice française fut l'une des étoiles.

Originaire de Marseille, où elle naît le 25 septembre 1906 (par coquetterie, elle devait par la suite se rajeunir de quatre ans), elle y commence ses études musicales au conservatoire avant de « monter » à Paris, où elle étudie le chant avec la soprano française Germaine Martinelli. Elle débute sur scène à Nîmes et à Mulhouse, au début des années 1930, avant de triompher à l'Opéra-Comique dans des ouvrages comme Le Testament de tante Caroline d'Albert Roussel, qu'elle crée en 1936, dans le rôle de Lucine, L'Étoile d'Emmanuel Chabrier (1941), Véronique d'André Messager, Ciboulette de Reynaldo Hahn ou Fragonard de Gabriel Pierné (1946), ces deux derniers à l'occasion de leur entrée au répertoire de la salle Favart. Au Châtelet, elle redore le blason de l'opérette, un genre alors en mal de renouveau : elle crée en 1948 La Maréchale Sans-Gêne de Pierre-Petit, qu'elle jouera plus de trois cents fois ; on la retrouve ensuite dans Rose Marie de Rudolf Friml. Elle chante également sur la scène de la Porte-Saint-Martin à Paris et fait quelques apparitions en Grande-Bretagne, à Londres et à Édimbourg notamment. Mais sa carrière demeure essentiellement française.

En 1958, elle est nommée professeur d'art lyrique au conservatoire de Versailles avant de devenir titulaire de la classe d'opérette au Conservatoire national supérieur de musique de Paris de 1964 à 1976. Elle se retire ensuite dans l'Isère, où elle meurt à Sablons, le 30 janvier 1999.

Véritable diva dans un répertoire où triomphaient surtout des divettes, Fanely Revoil possédait tout ce qui fait la différence : la classe, la technique vocale, la présence scénique et un sens musical hors pair qu'elle mettait avec élégance au service des ouvrages chantés, là où tant d'autres se permettaient des licences qui ont contribué au déclin de l'opérette.

—  Alain PÂRIS

Écrit par :

  • : chef d'orchestre, musicologue, producteur à Radio-France

Classification

Pour citer l’article

Alain PÂRIS, « REVOIL FANELY - (1906-1999) », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 08 décembre 2019. URL : http://www.universalis.fr/encyclopedie/fanely-revoil/