FALCON, avions

Carte mentale

Élargissez votre recherche dans Universalis

Falcon est le nom donné à une famille d'avions d'affaires développés par le constructeur français Marcel Dassault (Marcel Bloch de son vrai nom). Le premier d'entre eux, le Mystère 20-01, effectue son premier vol le 4 mai 1963 depuis l'aérodrome de Bordeaux-Mérignac. Il est piloté par René Bigand, chef pilote d'essais de la Générale Aéronautique Marcel Dassault. Le vol de ce petit biréacteur propulsé par des moteurs Pratt et Whitney se déroule parfaitement et augure un bel avenir. De plus, la Pan Am (Pan American World Airways), qui envisage de développer une activité d'aviation d'affaires, s'est montrée très intéressée par cet avion. Suivant la recommandation de son illustre représentant Charles Lindbergh, cette compagnie aérienne passera dès le mois d'août une commande de quarante appareils. Ceux-ci seront équipés de réacteurs plus modernes (double flux) et plus puissants produits par General Electric.

Mystère-20

Photographie : Mystère-20

Le Mystère-20 (ici, premier avion de série) est le premier avion d'affaires conçu et construit par le Français Marcel Dassault. 

Crédits : Dassault Aviation - D.R.

Afficher

C'est en 1961 que les études du Mystère-20 avaient vraiment commencé. En effet, cet avion est l'héritier d'une longue tradition qui remonte au MB 120 construit par la société des avions Marcel Bloch dès 1932. Le Flamant (premier vol en 1947, lui aussi à Bordeaux-Mérignac) servira pendant plus de trente ans dans l'armée de l'air française. D'autres avions, comme le Spirale ou le Communauté, auront moins de succès, mais illustrent eux aussi la volonté de Marcel Dassault d'être présent sur le marché des avions légers de transports, destinés aux usages civils ou militaires. Le Mystère-20 emprunte plusieurs solutions, aussi bien aérodynamiques qu'industrielles, à ses « cousins » militaires, le Mystère-IV et le Super-Mystère B2.

Ce premier vol de mai 1963 marque le début de l'histoire d'une réussite industrielle. Celle-ci est fondée sur l'audace de Marcel Dassault qui a imaginé le développement futur de l'aviation d'affaires et qui, en même temps, a osé affronter la puissante industrie américaine sur son terrain. C'est en effet aux États-Unis que le marché de l'aviation d'affaires va naître et croître de façon spectaculaire. Aujourd'hui encore, la flotte des avions d'affaires est américaine pour les trois-quarts. Le soutien confiant de la Pan Am fut bien sûr un élément essentiel de ce succès.

Le Mystère-20 est devenu le Falcon 20 vers 1970, un nom plus facile à retenir et surtout à prononcer pour les anglophones. Son successeur, le Falcon 10, avec un premier vol le 1er décembre 1970, sera le premier avion de la famille à recevoir la nouvelle instrumentation de bord, les E.F.I.S. (Electronic flight information system, système d'information électronique de vol), utilisant la technologie des écrans cathodiques.

La clientèle s'habitue rapidement à l'efficacité et à la souplesse de ces nouveaux moyens de voyager, et rapidement l'exigence de rayons d'action plus importants se fait jour. La traversée des États-Unis ou de l'Atlantique nord va devenir possible avec une nouvelle configuration originale. Le Falcon 50 propose en 1976 la formule du triréacteur qui va séduire les utilisateurs, notamment en raison de la sécurité apportée pour le franchissement des étendues océaniques. Le nouvel avion dispose également d'une aérodynamique innovante (profil de type supercritique) qui procure des qualités de vol et des performances remarquables. Aujourd'hui encore, le Falcon 50 jouit d'une excellente réputation, et il est très recherché sur le marché des avions d'occasion.

L'aviation d'affaires continue à se développer à la fin des années 1970 et au début des années 1980 ; la compétition avec les constructeurs anglais, et surtout américains, pousse vers toujours plus de performances, de confort... car la durée des vols augmente. On voit apparaître les « gros fuselages » dans la famille Falcon avec le Falcon 900 (triréacteur, 1984). Les améliorations successives de la motorisation, des systèmes, des aménagements et de la capacité d'emport de carburant permettent au Falcon 900 d'être toujours en production aujourd'hui. En 1993, apparaît le Falcon 2000, un biréacteur à gros fuselage.

Le dernier né de cette famille d'avions, le Falcon 7X, prend son envol le 5 mai 2005. Triréacteur à très long rayon d'action et bénéficiant de technologies très modernes maîtrisées par Dassault Aviation, il sera en 2007 le premier avion d'affaires certifié avec des commandes de vol électriques.

Aviation d'affaires : Falcon 7X

Photographie : Aviation d'affaires : Falcon 7X

Le marché des avions d'affaires est un marché florissant peu connu du grand public. La gamme des avions offerts est très large, allant de l'avion turbopropulseur de quatre places à des avions à réaction dérivés des avions de transport. Ici, le Falcon 7X de Dassault Aviation, qui a... 

Crédits : F. Robineau/ Dassault/ Aviaplans

Afficher

1  2  3  4  5
pour nos abonnés,
l’article se compose de 2 pages

Médias de l’article

Mystère-20

Mystère-20
Crédits : Dassault Aviation - D.R.

photographie

Aviation d'affaires : Falcon 7X

Aviation d'affaires : Falcon 7X
Crédits : F. Robineau/ Dassault/ Aviaplans

photographie

Afficher les 2 médias de l'article


Écrit par :

Classification

Les derniers événements

30 mai 2020 États-Unis. Lancement d'une capsule habitée par une fusée SpaceX.

Falcon-9 de la société d’Elon Musk SpaceX, tirée depuis le centre spatial Kennedy, en Floride, place en orbite la capsule Crew Dragon qui permet à deux astronautes américains de rejoindre, le lendemain, la Station spatiale internationale (ISS). Il s’agit du premier vol spatial habité américain à bord d’une fusée américaine depuis la dernière mission […] Lire la suite

20-22 mai 2018 Venezuela. Réélection du président Nicolás Maduro.

Falcón, candidat du Comité d’organisation politique électorale indépendante (COPEI, démocrate-chrétien) obtient 20,9 p. 100 des voix et le pasteur évangélique conservateur Javier Bertucci, représentant du groupe Espoir pour le changement, 10,8 p. 100 des suffrages. Le taux de participation est de 46,1 p. 100, en forte baisse par rapport au scrutin  […] Lire la suite

4 avril 2017 Suisse. Blâme de la Finma à l'encontre d'UBS.

Falcon et Coutts ont déjà été sanctionnées dans ce dossier par les autorités singapouriennes et la Finma en 2016 et 2017. […] Lire la suite

11 janvier 2017 Singapour – Suisse. Condamnation du dirigeant d'une filiale de la banque suisse Falcon Bank.

Falcon Bank, Jens Fred Sturzenegger, à une peine de sept mois de prison et à une amende de 128 000 dollars de Singapour pour, notamment, blanchiment d’argent. Celui-ci est reconnu coupable d’avoir omis de signaler des transactions douteuses d’un montant de 1,6 milliard d’euros et d’avoir transmis de fausses informations aux autorités dans le cadre  […] Lire la suite

Pour citer l’article

Jean-François GEORGES, « FALCON, avions », Encyclopædia Universalis [en ligne], consulté le 30 novembre 2021. URL : https://www.universalis.fr/encyclopedie/falcon-avions/